Le gouvernement péruvien a annoncé ce mercredi qu’à partir de ce dimanche 16 janvier, l’immobilisation des véhicules sera imposée pour la région métropolitaine de Lima et Callao. La mesure sera également appliquée dans les régions d’Arequipa, Apurímac, Cajamarca, Cusco, Huánuco, La Libertad, Madre de Dios, Moquegua, Pasco, Puno et Tumbes.

«Pour les territoires qui sont à un niveau d’alerte très élevé, nous aurons des restrictions sur la circulation des véhicules le dimanche, mais aussi des restrictions sur la circulation des piétons. Ce sera pour les régions qui sont dans cet ordre très élevé. Nous avons dans les très hautes régions Ancash, Ica, Junín, Lambayeque, les régions de Lima, Piura et Tacna », a déclaré le ministre de l’Éducation, Ricardo Cuenca.

Cuenca, qui fait partie du groupe de travail interministériel pour les mesures contre coronavirus (COVID-19), a expliqué que pour les régions d’Ancash, Ica, Junín, Lambayeque, les régions de Lima, Piura et Tacna, la restriction de la circulation couvrira également le trafic piétonnier, en raison du niveau élevé de contagion qui est enregistré dans ces endroits.

«Dans les régions à niveau d’alerte élevé que sont Arequipa, Apurímac, Cajamarca, Callao et la métropole de Lima, Cusco, Huánuco, La Libertad, Madre de Dios, Moquegua, Pasco, Puno et Tumbes, nous n’avons des restrictions de véhicules que le dimanche. Dans le reste des régions, Amazonas, Ayacucho, Huancavelica, Loreto, San Martín et Ucayali, il n’y a pas de restrictions de véhicules pour le dimanche ou de restrictions de véhicules », a-t-il dit.

Le chef du ministère de l’Éducation a indiqué que les mesures seraient en vigueur jusqu’au 31 janvier. Le président Sagasti a expliqué que tous les 15 jours, le gouvernement les analysera en fonction de l’évolution de la pandémie.

CELA PEUT VOUS INTÉRESSER