Deux coups de pied arrêtés se sont terminés par un match nul un match de niveau entre Levante et Elche dans laquelle les locaux ont été supérieurs en première mi-temps, tandis que le groupe des outsiders a réagi pour égaliser dans la reprise.

Levante manquait de cohérence pour accompagner leur but initial d’un deuxième but, tandis qu’Elche, après la pause, cherchait l’égalisation et l’obtenait, bien qu’à partir de là, ils aient plié les lignes pour maintenir le point qu’ils avaient obtenu.

Levante formé avec un 4-4-2, avec De Frutos à droite et avec Dani Gómez et Morales comme ressources les plus offensives. De son côté, Elche n’est pas sorti avec une défense de cinq, habituelle dans certains des derniers matchs, et devant une ligne de quatre, ils ont placé cinq milieux de terrain avec Boyé en attaque.

Le 1-0, tête marquée par Melero à la sortie d’un corner, il reflétait la plus grande initiative de l’équipe locale dans la section initiale du match.

Levante, poussé par le besoin de gagner, a dominé un rival qui ne pouvait pas trouver un moyen d’approcher le but local, tandis que les joueurs de l’équipe valencienne tournaient autour du but d’Edgar Badía et créaient des approches d’un certain danger.

Ce n’est que dans la dernière ligne droite de la première période que l’équipe de l’Argentin Jorge Almirón a lâché prise et il a eu une chance de égalité sur un terrain de Guti qu’Aitor Fernández a rejeté un corner.

Le match était plus nivelé en début de seconde période, l’équipe d’Elche faisant un pas en avant, avec des alternatives dans le jeu, mais avec très peu de présence dans les zones.

Au fil de la deuxième période, Elche a été forcé d’être plus offensif pour, au moins, niveler le score et peu à peu il a commencé à contrôler le centre du terrain, devant un Levante qui avait cédé du terrain en termes de possession de balle.

Comme lors de la victoire 1-0 en faveur de Levante, les mérites de celui qui a joué le mieux se reflétaient sur le tableau de bord et aussi sur les coups de pied arrêtés avec la tête de Tete Morente après un coup franc de Josema.

Le technicien local, Paco Lopez, a donné accès à Radoja et Roger, qui sont revenus avec une seule séance d’entraînement après sa défaite due au covid-19, pour tenter de faire reprendre le contrôle de son équipe dans la première demi-heure du match.

Il n’a pas réussi, car ses arrivées n’ont pas intimidé Edgar Badía, mais aucune option claire pour le retour de l’équipe d’Elche.

Le Levante a eu plus de mordant dans les dernières barres, mais le match s’est terminé sur un point insuffisant pour les locaux et dont l’équipe extérieure reste satisfaite.

Fiche technique

1 – Ascenseur: Aitor Fernández, Son, Postigo, Vezo (Duarte, m.81), Clerc, Malsa, Melero (Radoja, m.74), Campaña, De Frutos (Roger, m.74), Morales (Sergio León, m.81) et Dani Gómez (Rochina, m. 65).

1 – Elche: Edgar Badía, Barragán, Gonzalo Verdú, Diego González, Josema, Josan, Marcone, Guti (Mfulu, m.79), Tete Morente, Boyé (Carrillo, m.90 + 2) et Pere Milla.

Buts: 1-0, m.12: Melero. 1-1, m.64: Tête Morente

Arbitre: Figueroa Vázquez (comité andalou). Il a averti Clerc pour Levante et Boyé, Diego González, Mfulu et Tete Morente pour Elche

Incidents: match joué à la Ciutat de València à huis clos. Les joueurs de Levante sont sortis vêtus d’un maillot portant l’inscription “Ánimo, Pedro”, dédié à Pedro Catalán, père du président du club, Quico Catalán, hospitalisé.