Photo

▲ L’Argentin, qui a accumulé 502 matchs sur le banc de l’Atleti, est le barreur rojiblanco le plus titré du club madrilène avec sept titres. Photo @Simeone

Europa Press et Afp

Journal La Jornada
Mercredi 13 janvier 2021, p. a10

Madrid. Diego Simeone, entraîneur de l’Atlético de Madrid, a été choisi hier comme meilleur entraîneur de club de la dernière décennie, selon la Fédération internationale d’histoire et de statistiques du football (IFFHS) et, au moins ce jour-là, son équipe l’a soutenu avec des faits après avoir imposé 2-0 contre Séville pour continuer en tête du championnat espagnol.

Cholo Simeone a remporté le titre 2011-2020 avec 152 points, devant Pep Guardiola de Manchester City et Jürgen Klopp de Liverpool. Lors de ce vote, le Top 20 de chaque année et leurs scores ont été pris en compte. Guardiola a ajouté 144 points et Klopp 105.

À la quatrième place apparaît José Mourinho (91), suivi de Maximiliano Allegri (77), Unai Emery (70), Zinedine Zidane (59), Carlo Ancelotti (57), Mauricio Pochettino (56), Marcelo Gallardo (56) et Antonio Conte (53).

Simeone, qui a accumulé 502 matchs sur le banc de l’Atlético de Madrid, est l’entraîneur de l’Atletico le plus titré de l’histoire avec sept titres (un tournoi local, deux ligues européennes, deux Super Coupe d’Europe, une Coupe du Roi et une Super Coupe d’Espagne. ). Au total, il a remporté 302 victoires, 118 nuls et 82 défaites à la barre du matelas.

L’Atlético de Madrid, où joue le Mexicain Héctor Herrera – absent pour cause de blessure depuis le 12 décembre – reste le leader ferme après avoir battu Séville dans un match reporté à la première date du championnat espagnol.

Plus reposés après n’avoir pas disputé leur match de championnat contre l’Athletic Bilbao le week-end dernier en raison de la tempête de neige qui a frappé Madrid, les colchoneros ont pris les devants lorsque l’Argentin Ángel Correa a ouvert le score d’un tir frappé le poteau à la 17e minute, avant que Saúl Ñíguez a mis le 2-0 à 75.

L’équipe andalouse a été aux commandes pendant une bonne partie du match, mais s’est écrasée à maintes reprises dans la défense de l’Atletico, qui n’a concédé que six buts cette saison en championnat. Nous savions que si nous travaillions bien défensivement, nous avions beaucoup d’options à blesser, a déclaré Simeone.

Correa a reçu un ballon dans la surface et au tournant, il a relâché un tir serré au poteau, que le but sévilliste Bono n’a pas pu atteindre. Le gardien marocain de Séville l’a rattrapé peu après en remportant un heads-up contre l’Uruguayen Luis Suárez.

La pression andalouse s’est intensifiée en seconde période, mais l’Atlético a enduré l’assaut des sévillistes et a prolongé son compte dans une attaque rapide menée par Marcos Llorente sur la droite pour centrer la zone, où Saúl a contrôlé et marqué le deuxième but.

L’Atlético est consolidé en tant que leader avec 41 points, quatre devant le Real Madrid (37), deuxième mais avec deux matchs supplémentaires. Séville reste en sixième position (30) avec trois unités devant Grenade, qui a également battu Osasuna 2-0 ce mardi. Le Colombien Luis Suárez a ouvert le score pour l’équipe Nasride à 22 ans, avant que le gardien d’Osasunista Sergio Herrera ne marque sur son propre but harcelé par le Vénézuélien de Grenade Darwin Machís (45 + 1).

Grenade n’a pas eu trop de problèmes pour dominer Osasuna dans ce match du quatrième tour de la Ligue, reporté parce que l’équipe andalouse disputait un match de phase préliminaire de la Ligue Europa. La défaite maintient l’équipe rouge coulée dans l’avant-dernière position du classement.