Karla Torrijos

Journal La Jornada
Jeudi 14 janvier 2021, p. a11

Juan Reynoso, entraîneur de Cruz Azul, a défendu le défenseur Julio César Cata Domínguez, ainsi que le gardien Jesús Corona, après les récentes critiques qu’ils ont reçues pour leur performance, et a assuré que les deux éléments joueront tant qu’ils maintiendront un bon niveau.

«Quand quelque chose de mauvais arrive, presque toujours les responsables sont ceux qui ont passé plus de temps dans l’institution et parfois on est conditionné par cette partie. J’ai dû voir Cata comme un jeune homme arrivé au club, Chuy était déjà plus mature, je vois le respect et l’admiration de ses coéquipiers car ils sont un exemple d’entraînement, et aujourd’hui s’ils sont là c’est à cause de leurs performances, non seulement en match, mais en au jour le jour. Ils savent qu’ils joueront avec moi si je les vois bien travailler et faire une différence, sinon non », a-t-il déclaré hier lors d’une conférence virtuelle.

L’ancien barreur de Puebla a déclaré que La Maquina n’était pas pressée d’embaucher des renforts ou d’annuler des joueurs pour affronter l’actuel tournoi Guardians 2021.

«Nous ne voulons pas précipiter les choses, nous essayons de les accélérer, mais donner des noms de hauts et de bas, c’est nous mettre la pression. Je les évalue, il y a des gens qui m’ont vraiment surpris.

Il serait très imprudent de se séparer de joueurs qui font déjà partie du club alors que personne n’est encore arrivé. Nous ne voulons pas nous affaiblir, mais nous voulons nous renforcer, et petit à petit nous prendrons les décisions pertinentes, a-t-il mentionné.

Il n’a pas exclu qu’il puisse chercher certains de ses anciens managers à La Franja pour les intégrer dans l’équipe bleue, comme Santiago Ormeño et Omar Fernández.

À Cruz Azul, il est clair que les meilleurs doivent venir. Ils ont eu de la régularité au cours des derniers semestres et sont une option à moyen terme s’ils continuent à maintenir le niveau, mais beaucoup dépendra de leurs performances et des besoins que nous avons, a-t-il déclaré.

Les célestes affronteront Puebla précisément samedi prochain, à la deuxième date du tournoi, un match dans lequel, selon Reynoso, il n’y aura aucun avantage pour lui ou son ancienne équipe car ce sont de vieilles connaissances.