L’Argentin Mauricio Pochettino a une chance de remporter son premier titre d’entraîneur du Paris Saint-Germain (PSG) depuis son arrivée le 2 janvier, un match pour lequel le Brésilien Neymar est de nouveau disponible.

“Nous déciderons demain s’il jouera ou s’il attendra sur le banc, mais il est dans le groupe”, a déclaré l’entraîneur lors de la conférence de presse précédant le match, dit “Trophée des champions”, contre Marseille.

Le PSG l’a remporté neuf fois, dont sept d’affilée au cours des dernières saisons, tandis que ses rivaux historiques l’ont remporté deux fois.

“Ce match est spécial. La fierté est beaucoup plus importante que n’importe quel titre. Notre objectif est de gagner le match”, a déclaré l’entraîneur.

Neymar pourrait retourner sur le terrain pour la première fois après sa blessure en décembre. Le Portugais Danilo Pereira, l’Argentin Leandro Paredes et le Français Presnel Kimpembe sont également disponibles.

“Nous évaluons différentes alternatives pour la compétition de demain, pour essayer de faire gagner le match à la meilleure équipe”, a ajouté Pochettino, qui a porté le maillot parisien entre 2001 et 2003.

L’entraîneur, dont le contrat court jusqu’en juin 2022, s’est dit satisfait du début de cette nouvelle phase : “Après dix jours de travail, il reste beaucoup à faire, mais la disponibilité de l’équipe est grande et nous ne pouvons qu’en être reconnaissants.

Pochettino a été expressément sollicité par le gardien de but costaricain Keylor Navas, après l’information selon laquelle l’entraîneur voudrait signer le Français Hugo Lloris, actuellement à Chelsea mais avec qui il a coïncidé à Tottenham.

“Navas est l’un des meilleurs gardiens de but du monde, c’est un véritable honneur de travailler avec lui. Il est clair que c’est un grand professionnel, avec de grandes qualités sportives”, a déclaré l’Argentin, qui a également été “étonné” par le niveau des rumeurs qui circulent sur d’éventuelles signatures au PSG.

Lors d’une autre conférence de presse mardi, M. Navas a déclaré que les joueurs étaient “calmes et positifs” avant la réunion de mercredi. “Nous voulons gagner ce jeu”, a-t-il souligné.

Ce duel sera également le premier depuis le match de ligue volcanique de septembre dernier, au cours duquel cinq joueurs ont été expulsés (trois du PSG et deux de l’OM) et où il y a eu également des accusations croisées d’expressions racistes.