Joan Barreda a terminé deuxième aujourd’hui et quatrième au général

Sept Espagnols parmi les 20 meilleurs du général moto

Cristina Gutiérrez est de retour pour profiter de l’étape d’aujourd’hui

Bonne étape pour Toni Vingut parmi les quads

Outre les performances de Carlos Sainz et Nani Roma – c’est une chronique centrée sur les “ autres ” Espagnols – dans la dixième étape du Rallye Dakar 2021, ce fut une journée remarquable pour les Espagnols. Les meilleures performances sont venues de la main de nos «représentants» moto – Barreda deuxième et sept Espagnols parmi les 30 premiers classés -, mais aussi Toni Vingut ou Farrés-Monleón ont établi de bonnes scènes. Autre bonne nouvelle, Cristina Gutiérrez, après quelques étapes difficiles, est revenue pour s’amuser.

Cristina Gutiérrez et François Cazalet:

Ce fut un coup dur pour Cristina Gutiérrez et François Cazalet de devoir abandonner le Dakar 2021 pour quelque chose qui n’est pas à leur portée – une panne de boîte de vitesses sur la liaison en route vers la huitième étape. Cependant, après s’être réengagé hier à travers le Dakar Experience et avoir remporté une nouvelle victoire dans sa catégorie – les prototypes légers T3 – aujourd’hui, il a repris plaisir à courir. Ils n’ont plus la chance de se battre en qualifications, mais l’objectif est de continuer à accumuler des kilomètres, de s’amuser et d’envoyer plus de «messages».

“Après nous être réengagés, hier a été une journée très dure pour nous car nous avons dépassé 37 voitures sur la piste et c’était très dur avec la poussière, c’était très dangereux. Aujourd’hui a finalement été une très belle étape, j’ai vraiment apprécié le paysage et avec François à la voile. Je ne connais pas la météo, mais je l’apprécie, ce qui est important. Je suis contente, voyons si on peut aider Seth à atteindre la fin. Ce Dakar est difficile, mais très agréable “, a déclaré Cristina après la dixième étape.

Isidre Esteve et Txema Villalobos:

Isidre Esteve et Txema Villalobos ont de nouveau réalisé une bonne étape aujourd’hui. Après quelques jours où ils n’ont pas pu montrer leur rythme, ils ont aujourd’hui de nouveau été gênés par les camions et, surtout, par la poussière qu’ils soulèvent, mais malgré cela ils ont réussi à se hisser à nouveau parmi les 30 meilleures voitures. et au classement général, ils sont passés à la 22e place. Esteve souligne qu’il reste encore un long chemin à parcourir pour atteindre l’objectif final.

«Ce qui aurait dû être une journée facile s’est avéré horrible à cause de la poussière soulevée par les camions sur des pistes sans espace pour passer. Là où nous pouvions aller à 180 kilomètres / heure, nous allions à moins de 50 kilomètres et nous avons même dû nous arrêter plusieurs fois. pour la sécurité, car nous n’avons rien vu. Demain sera à nouveau très exigeant et cela causera sûrement une certaine surprise. Ils disent que ce sera l’une des étapes les plus difficiles du Dakar et nous voulons vraiment le faire. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour se rendre en course. objectif », a souligné Isidre.

Joan Barreda:

Joan Barreda a pu se présenter aujourd’hui. Après quelques étapes difficiles, le pilote de Torreblanca a terminé deuxième, à seulement trois minutes du vainqueur –Ricky Brabec–, et n’a pas encore dit son dernier mot sur ce Dakar. Nacho Cornejo, qui menait à cette étape, a dû partir, donc Joan est désormais quatrième au classement général, à 15’40 ” du leader avec deux étapes à faire. Tout peut arriver!

“Bons sentiments! Aujourd’hui il était important de les retrouver. Pas à pas, il nous reste encore deux étapes à parcourir. Beaucoup d’encouragements à mon collègue Nacho Cornejo – il a dû partir aujourd’hui – qui faisait un Dakar incroyable. Je vous souhaite une rapide reprise “, Commentait Joan Barreda après la dixième étape de ce Dakar.

Reste de motos:

Nos représentants moto sont cette année «en feu». Aujourd’hui, malgré le fait que Laia Sanz ne pouvait être que 29e, nous en avions à nouveau six parmi les 20 premières classées: Lorenzo Santolino neuvième, Oriol Mena onzième, Tosha Schareina quatorzième, Joan Pedrero dix-septième et Jaume Betriu dix-huitième. Au classement général, nous continuons avec tous dans le top 20: Barreda quatrième, Santolino septième, Betriu quatorzième, Schareina quinzième, Pedrero dix-septième, Mena dix-huitième et Sanz vingtième.

Toni Vingut:

Après un marathon de grandes souffrances pour Toni Vingut, il a réalisé hier sa meilleure performance sur le Dakar – il a mené la spéciale aux trois premiers points de contrôle et a finalement terminé sixième. Aujourd’hui, il a de nouveau montré que, malgré le fait que les coureurs de la zone noble courent beaucoup, il n’est pas loin derrière et a réussi à franchir la ligne d’arrivée à la septième place. Quant au général, il «pèse» beaucoup tout le temps perdu à cause des pannes, mais le pilote d’Ibiza est toujours à la dixième place.

Véhicules légers:

Enfin une étape sans gros problèmes pour Gérard Farrés et Armand Monleón! Quand les mécaniciens le permettent, les Espagnols sont en hausse, et ils l’ont montré avec une cinquième position qui signifiait rester à moins de deux minutes de la victoire. De leur côté, José Antonio Hinojo et Diego Ortega sont aujourd’hui quatorze et restent les meilleurs Espagnols du général, en sixième position.

Camions:

La bonne nouvelle pour les Espagnols est que tant le camion de Jordi Juvanteny et José Luis Criado que celui d’Alberto Herrero, Juan Carlos Macho del Olmo et Nuno Jorge Silva Fojo se sont une fois de plus introduits parmi les 20 meilleurs classés de cette étape. Dans la catégorie des camions de série, Juvanteny mène avec Herrero deuxième, tandis que Juvanteny continue de mener les camions 6×6.

Si vous voulez lire plus de nouvelles comme celle-ci, visitez notre Flipboard