Les moteurs à combustion seront fabriqués en Autriche et en Grande-Bretagne

Seul le Mini Countryman sera sauvé

Toutes les usines allemandes produiront des modèles électrifiés ainsi que des batteries et des moteurs électriques

BMW réduira au minimum la production de moteurs thermiques en Allemagne. Ses usines allemandes seront transformées pour produire des voitures et des composants électriques, tandis que les moteurs «traditionnels» seront sous-traités à ses usines en Autriche et au Royaume-Uni. Les seuls qui seront sauvés seront les moteurs du Mini Countryman.

La décision de BMW intervient quelques jours seulement après que le gouvernement allemand a annoncé un plan puissant pour encourager la production de voitures électriques et à très faibles émissions. Un plan qui disposera de 3 000 millions d’euros d’aide.

«D’ici fin 2022, toutes nos usines allemandes fabriqueront au moins une voiture entièrement électrique», a annoncé Milan Nedeljkovic, membre du conseil d’administration de BMW et responsable de la production, encadrant cette décision dans le cadre du changement de l’offre de la marque vers voitures à faibles émissions. Une transition qui s’accélère car de plus en plus de gouvernements l’exigent.

Ces derniers jours, les autres grands groupes allemands, comme Daimler et Volkswagen, ont également annoncé de puissants changements en faveur de l’électrification de leurs gammes.

La majeure partie de la production de moteurs thermiques de BMW se trouve actuellement à Munich, où sont fabriqués les moteurs 4, 6, 8 et 12 cylindres. Les moteurs 8 et 12 cylindres seront produits en Grande-Bretagne, en particulier à Hams Hall, et les moteurs 4 et 6 cylindres à l’usine Steyr de Graz, en Autriche.

La marque concentrera l’essentiel de ses investissements en Bavière. L’i4 électrique, tandis que les nouvelles versions iX et EV des séries 5 et 7 seront à Dingolfing; pour le X1, l’usine de Regensburg est choisie.

Par ailleurs, la capacité de production des groupes motopropulseurs électriques sera doublée à Dingolfing, tout comme le personnel qui leur est dédié. Les batteries seront fabriquées à Ratisbonne et à Leipzig, tandis que cette dernière commencera prochainement la fabrication du Mini Countryman.

Avec cette «révolution productive», BMW espère améliorer son efficacité et économiser 500 millions d’euros par an en coûts.

Si vous voulez lire plus de nouvelles comme celle-ci, visitez notre Flipboard