L’un d’eux sera le remplaçant de l’A110 et arrivera en collaboration avec Lotus

Les deux autres, une trappe chaude du segment B et un crossover du segment C

Alpine a dévoilé ses plans lors de la présentation du futur planning de Renault, baptisé Renaulution. Entre autres points d’intérêt, le lancement de trois nouvelles voitures électriques hautes performances dans différents segments a été confirmé.

La nouvelle ère de Groupe Renault a commencé aujourd’hui avec la présentation de Renaulution, le futur plan du consortium gaulois. À l’intérieur, il joue un rôle de premier plan Alpin, qui jouera un rôle de premier plan dans les années à venir. Les contours du projet sont variés, bien que le plus frappant soit la promesse qu’ils arriveront trois nouvelles voitures électriques avec son anagramme sur le devant.

Les nouvelle Alpine électrique ils appartiendront à des segments différents, mais ils auront un point commun. Chacun d’entre eux sera des véhicules de haute performance. Le premier d’entre eux sera un segment B qui partira de la plateforme CMF-B EV que Renault a qualifié de «hot hatch». Il sera intéressant de voir comment les ingénieurs de la firme française font face à ce défi, puisque la légèreté est l’un des points clés de ce type de véhicule et son absence est l’une des caractéristiques intrinsèques des véhicules électriques d’aujourd’hui. En second lieu Alpin promet un Crossover sport du segment C qui partira de la plateforme CMF-EV. Enfin, le joyau de la couronne, qui sera considéré comme le successeur de l’Alpine A110, qui sera également développé par la main de Lotus.

Suite à cette dernière confirmation, il est intéressant de savoir que le Groupe Renault et le Groupe Lotus Ils ont signé un protocole d’accord pour étudier différents domaines de coopération, y compris le développement du sport susmentionné. Les deux marques réaliseront une étude de faisabilité complète pour l’ingénierie, la conception et le développement commun de cette nouvelle voiture de sport en se basant sur les ressources, l’expérience et les installations dont disposent toutes deux la France et le Royaume-Uni.

Un autre des points clés de la future stratégie de la Groupe Renault concerne le regroupement des activités actuelles de Voitures alpines, Voitures de sport Renault et Renault Sport Racing. Tous opéreront désormais sous la marque Alpine. Il s’agit de faire de cette marque une référence pour les clients les plus exigeants. De plus, l’objectif est qu’Alpine soit financièrement rentable d’ici 2025, ce qui inclut tout ce qui a à voir avec la course automobile.

En plus de tout cela, il y a la transformation bien connue du Formule 1 de Renault, rebaptisé Alpine F1 Team depuis 2021, mouvement avec lequel le consortium français cherche à promouvoir cette marque au plus haut niveau dans le monde de la compétition.

Si vous voulez lire plus de nouvelles comme celle-ci, visitez notre Flipboard