À son avis, la Fédération doit s’améliorer et se séparer de son cours actuel. «Les résultats des Asturies en canoë sont extraordinaires, mais la gestion de la Fédération ne correspond pas aux efforts des athlètes. Nous avons beaucoup plus de potentiel que ce qui est démontré », explique Gallo.

«Nous voulons nous impliquer sur différents fronts et parier sur l’organisation d’événements. Le Sella est un moteur, mais nous devons le compléter avec d’autres attractions et générer des revenus. Les Asturies doivent montrer leurs côtes et le canoë sera rentable: on ne peut pas demander d’argent », assure le candidat.

Gallo explique ses lignes directrices dans le cas d’être président. «Je veux obtenir la direction du Centre de Technification Trasona et faire voir à la Principauté que nous sommes des gens sérieux. Depuis 2010, aucune régate n’a été faite ». L’avilesino dit qu’un autre de ses objectifs est de lancer un voyage à travers la mer Cantabrique. «Il comporterait quatre étapes qui se dérouleraient en quatre jours. Nous chercherions les dates idéales pour lui donner de la visibilité ».

Enfin, un autre de ses projets est de demander au Conseil Supérieur des Sports et à la Maison Royale la possibilité d’organiser le «Prix Princesse Leonor». Il s’agirait d’une régate d’environ 15 ou 20 kilomètres. Gallo est confiant dans ses possibilités et souligne qu’il a manqué “plus de transparence” dans le processus électoral d’Avelino Morís.