A gauche, Pablo Busto, coach du Ceares, s'entretient avec Miguel Martín, coach industriel, à La Cruz.  |  Juan Plaza

A gauche, Pablo Busto, coach du Ceares, s’entretient avec Miguel Martín, coach industriel, à La Cruz. | Juan Plaza

Il n’aura pas l’essence des occasions précédentes, mais le football de quartier prend ce midi à Gijón. Ceares et Gijón Industrial reprennent l’un des duels les plus populaires de la ville (La Cruz, 12h30) avec l’illusion de donner de la joie aux fans dont ils ne pourront pas profiter à la campagne en raison de la pandémie. Les équipes de cette saison vous invitent à renouveler votre ambition cette campagne pour un duel dans lequel les tisserands arrivent après avoir ajouté quatre points les deux premiers jours, se plaçant en haut du tableau, et les usines avec un tirage précieux dans leur visite du puissant Avilés Industrial dans un début difficile qui lui a valu le premier jour de recevoir Llanera (1-3).

Ceares et Industrial sont plus de deux clubs dans la même ville. Tous deux sont allés de pair ces dernières années dans différentes initiatives, la dernière étant celle de leur position commune pour que le football en troisième division s’arrête. Ils ont partagé leurs points de vue sur l’importance de minimiser le risque de contagion et aussi les pertes économiques qui ont mis en danger, en particulier, la viabilité des équipes les plus modestes. Les quatre-vingt-dix minutes à La Cruz serviront cet après-midi à apaiser les inquiétudes et à focaliser les yeux sur le ballon dans un match où les deux équipes enregistreront des absences.

L’équipe dirigée par Pablo Busto ne pourra pas compter sur les blessés David Blanco et Pelayo Muñiz, alors que du côté usine, le milieu de terrain est particulièrement affaibli. Hugo ratera le derby en raison d’une suspension, tandis que Borja et Bango ne seront pas non plus sous les ordres de Miguel Martín, car ils ne se remettent pas de leurs blessures respectives. Un autre nom illustre manquera à Gijón Industrial, celui de José Ramón García, el “Chato”, un délégué de l’équipe expulsée la veille. La rencontre peut être suivie en direct grâce à la diffusion sur YouTube proposée par la chaîne Tododeporte Asturias.