Photo

▲ Le pilote français Romain Grosjean, de l’équipe Haas, a quitté la cabine de sa voiture et s’est éloigné de son propre pied, bien que bancal, du lieu de l’impact pour être aidé.

Ap, Afp et .

Journal La Jornada
Lundi 30 novembre 2020, p. 2

Sakhir. Lewis Hamilton est sorti vainqueur d’un robuste Grand Prix de Bahreïn, dans lequel Romain Grosjean a miraculeusement survécu à un accident effrayant avec seulement des brûlures mineures aux mains et aux chevilles, après que sa voiture ait été engloutie dans une boule de feu au cours du premier tour.

Le septuple champion du monde de F1 a été rejoint sur le podium par les deux pilotes Red Bull, le Néerlandais Max Verstappen et le Thaï Alexander Albon; Ce dernier a profité de l’abandon du Mexicain Sergio Pérez – qui occupait cette position à quatre tours de la fin – en raison d’un moteur cassé dans son Racing Point.

De l’hôpital et les mains bandées, Grosjean a mis en ligne une vidéo sur son compte Instagram. Salut à tous, je voulais juste dire que je vais bien, enfin, plus ou moins bien. Merci beaucoup pour tous les messages. Il y a quelques années, je n’étais pas en faveur du halo (un anneau métallique qui protège la tête des pilotes), mais je pense que c’est la plus grande chose qui ait été apportée à la Formule 1 et sans elle je ne pourrais pas vous parler aujourd’hui ( Hier).

Le pilote de 34 ans a quitté la piste après avoir croisé le Russe Daniil Kvyat (AlphaTauri) et a écrasé son Haas contre une barrière. Les flammes ont recouvert la voiture, qui a été fendue en deux.

Au-delà de la onzième victoire cette saison (en 15 courses) pour Hamilton, qui permet au Britannique de continuer d’opter pour égaler le record de 13 victoires dans le même championnat, détenu par Michael Schumacher, la course a été marquée par l’accident du Français .

Des caméras de télévision ont montré le pilote vétéran sortant du cockpit de sa voiture et s’éloignant des flammes de ses propres pieds.

Le Français a confirmé par radio qu’il allait bien, avant de monter dans la voiture médicale pour être examiné, en suivant le protocole qui l’a transféré dans un hôpital militaire.

Romain Grosjean restera sous observation pendant la nuit pour être soigné pour des brûlures au dos des deux mains, a expliqué l’équipe Haas dans un nouveau rapport médical diffusé sur les réseaux sociaux; il ne souffre pas de fractures, a déclaré l’équipe.

Les commissaires de piste et les opérateurs de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) ont fait un travail extraordinaire, a déclaré le directeur technique de Haas, Günther Steiner.

Pour les vétérans de la Formule 1, les images de l’accident rappellent l’Autrichien Niki Lauda subi sur le circuit du Nürburgring (Allemagne) en 1976 ou celui de son compatriote Gerhard Berger à Imola (Italie) en 1989.

C’est un miracle qu’il soit vivant, a déclaré l’ancien pilote britannique Damon Hill.

La FIA a calculé que les flammes causées par cet impact étaient plus de 130 fois plus importantes que celles qui sortaient d’un avion au moment du décollage.

Tous les systèmes que nous avons développés, le halo, les barres de protection, les ceintures de sécurité, ont fonctionné comme prévu, a félicité Van der Merwe, conducteur de la voiture médicale depuis 2009.

Le président de la plus haute catégorie, Jean Todt, a tweeté pour sa part: Merci au Dr Ian Roberts (médecin automobile) et aux équipes de la FIA pour leur intervention courageuse et leur efficacité. Nous avons toujours priorisé la sécurité et continuerons de le faire.

Ça pourrait être pire

Après sa victoire, Hamilton a commenté: C’était une image tellement choquante à voir. Terrifiant. Ça pourrait être pire. Chaque fois que je monte dans la voiture, je sais que je prends une chance. Je respecte les dangers de ce sport.

Sergio Checo Pérez, qui occupait la troisième place, a subi l’explosion du moteur de sa voiture dans les derniers tours.

«Pour moi, un podium de plus, un podium de moins. N’a pas d’importance. Le plus important de la journée, c’est que @RGrosjean est avec nous », a écrit l’homme de Jalisco sur Twitter.

Le dernier accident mortel en F1 est celui du Français Jules Bianchi, qui est entré en collision avec une grue lors du GP du Japon en octobre 2014. Son compatriote Anthoine Hubert a également perdu la vie dans un autre accident en Belgique en 2019 en Formule 2, la catégorie inférieur.

La course d’hier a été immédiatement interrompue et un nouveau départ a été donné une heure et demie plus tard, mais le drame est revenu immédiatement lorsque le Racing Point de Lance Stroll a chaviré après un contact avec Kvyat. Le Canadien n’a pas été blessé et la voiture de sécurité a été déployée pour retirer sa voiture, tandis que le Russe a reçu une pénalité de 10 secondes.

Le Britannique Lando Norris (McLaren) et l’Espagnol Carlos Sainz (McLaren), qui se sont ralliés à partir de la 15e place, ont terminé quatrième et cinquième, respectivement.

Le Français Pierre Gasly (AlphaTauri), l’Australien Daniel Ricciardo (Renault), le Finn Valtteri Bottas (Mercedes), victime de deux crevaisons; le Français Esteban Ocon (Renault) et le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) complètent le top 10 de la course de nuit qui s’est déroulée à Sakhir.

Une autre course aura lieu à Bahreïn dimanche prochain – sur un circuit plus court à Sakhir – avant la fin de la saison de 17 courses à Abu Dhabi.