Marc Gasol brise l'anneau.

Marc Gasol brise l’anneau. .

Les Lakers de Los Angeles ils se sont débarrassés du Thunder d’Oklahoma City aujourd’hui (99-128) dans une victoire placide et assurée dès le troisième quart-temps avec laquelle ils ont prolongé leur séquence triomphante en tant qu’équipe invaincue à l’extérieur jusqu’à présent cette saison.

Les Lakers ont disputé sept matchs si loin du Staples Center de Los Angeles et les ont tous gagnés.

Avec le match d’aujourd’hui, les Lakers ont dépassé le meilleur début de saison loin de la franchise, qui jusqu’à présent comptait six victoires.

L’ensemble dirigé par Frank Vogel a maintenant 10 victoires et 3 défaites, un record qui est le meilleur de toute la ligue et avec qui ils mènent facilement la Conférence occidentale.

Une nuit de plus, les deux stars des champions actuels de la NBA étaient les joueurs les plus remarquables: LeBron James a ajouté 26 points (5 sur 8 en triples), 6 rebonds et 7 passes; et Anthony Davis avait 18 points (8 sur 13 au tir), 7 rebonds et une aide.

Marc Gasol a contribué 3 points, 5 rebonds, une aide, 4 blocs et 2 interceptions contre une perte en 23 minutes.

Le banc des Lakers a profité aujourd’hui de plus d’occasions que d’habitude, car le jeu était contrôlé du début à la fin, et Montrezl Harrell en a profité avec 21 points et 6 rebonds.

A cette occasion, l’attaque a été ce qui a le plus brillé puisque les Lakers ont terminé le match avec une excellente frappe au visage du panier (49% au total de tirs et 46% en triples).

Pour le Thunder, qui compte désormais 5 victoires et 6 défaites et qui souffre aujourd’hui d’une mauvaise précision de 32% du triple, le meilleur buteur a été Shai Gilgeous-Alexander avec 17 points.

Ceux de l’Oklahoma affrontent cette saison comme une saison de transition et de reconstruction avec de nombreux jeunes visages et aujourd’hui ils n’avaient pas le dominicain Al Horford, qui s’est reposé après avoir joué la nuit précédente.

Après ses deux spectacles à Houston contre les Rockets, les Lakers ont mis le pied sur le gaz très tôt avec un énorme Davis dans la peinture.

Le centre a marqué 12 points au premier quart alors que les Angelenos tiraient, bien que Gilgeous-Alexander ait contré avec huit points dans le même quart pour maintenir le score à une distance gérable (21-30).

Puis ce fut au tour de James, qui prit les commandes de l’offensive des Lakers avec deux triples d’affilée au milieu du deuxième quart (32-46).

Ceux en violet et or venaient alors dominer le jeu de plus de vingt points, mais l’intensité et la livraison d’un Thunder plutôt indiscipliné couplées aux problèmes pour fermer le rebond des Lakers ont à nouveau rétréci le jeu avant la pause (46-58 ).

Cela donnait l’impression que les Lakers n’avaient pas seulement forcé la machine, comme s’ils réservaient de l’énergie pour le moment où ils voulaient vraiment terminer le match.

Ce moment est venu au troisième quart avec un 4-16, dont un triple plus un tir supplémentaire de James, qui a mis le Thunder sur le terrain du miraculeux (50-74).

À partir de là les Lakers ont flirté avec l’extension de leur avance à 30 points, mais au final un triplé exceptionnel sur le klaxon du propre terrain d’Hamidou Diallo a quelque peu réduit le saignement (71-93).

Le dernier quart-temps n’avait plus aucune sorte de tension concurrentielle et les Lakers l’ont utilisé pour reposer leurs principaux joueurs pour le duel qui les affrontera vendredi à domicile contre les Pélicans de la Nouvelle-Orléans.