Marc Gasol, avec les Lakers.

Marc Gasol, avec les Lakers. .

Les Lakers de Los Angeles sont revenus pour déchirer les Houston Rockets aujourd’hui pour le deuxième match consécutif avec une victoire écrasante (100-117) qui les maintient comme la meilleure équipe de la NBA pour le moment et comme la seule qui reste invaincue à domicile.

Les champions actuels de la NBA continue de mener la Conférence Ouest avec 9 victoires et 3 défaites, et ils ont également remporté les 6 matchs qu’ils ont disputés hors du Staples Center de Los Angeles (USA).

L’affichage défensif que les Angelenos ont déployé dimanche dernier pour désarmer les Rockets (102-120) s’est poursuivi aujourd’hui avec un énorme cyclone des Lakers en attaque qui a laissé Houston assommé dès le saut initial et qui a pratiquement servi à partir. a résolu le jeu à la mi-temps.

Marc Gasol a récolté 5 points (2 sur 6 au tir), 4 rebonds, 5 passes et 2 blocs contre 2 défaites en 21 minutes.

La masterclass des Lakers en attaque a été menée par LeBron James, qui a récolté 26 points, 8 rebonds et 5 passes décisives, et a également donné aux fans un triple spectaculaire sans regarder la jante.

Anthony Davis a également performé à son meilleur niveau (19 points dont 7 sur 8 au tir) au sein d’un Lakers qui, petit à petit, graissent les machines avec de grandes contributions de leur banc (notamment Montrezl Harrell et Kyle Kuzma) et qui se rapprochent déjà au niveau qui les a amenés à se proclamer champions dans la “bulle” d’Orlando (USA).

Du côté des Rockets, qui ont désormais un solde lâche de 3 victoires et 6 défaites qui les place aux dernières places de l’Ouest, Christian Wood (18 points) et James Harden (16) se sont démarqués dans une nouvelle nuit à oublier (30% en triple avec 12 sur 40).

Le match n’a pas eu beaucoup d’histoire, puisque 5 points de Gasol et autant de James ont tiré sur les Lakers dès le départ (10-18 après cinq minutes).

En défense, Davis a frustré Harden avec deux blocs de suite, alors qu’en attaque, avec l’infatigable deuxième unité en piste (Alex Caruso, Talen Horton-Tucker, Kyle Kuzma, Markieff Morris et Montrezl Harrell), la différence n’a pas fait plus grandir et grandir grâce aux contre-attaques des Lakers jusqu’à atteindre un 14-35 rougissant après le premier quart-temps.

L’hémorragie des Rockets s’est poursuivie au deuxième quart sans remède et les Lakers ont réalisé leur meilleur score à la mi-temps jusqu’à présent cette saison (48-71).

Après un troisième trimestre exactement les mêmes que les précédents et dans lesquels Los Angeles dominé par trente points (65-95)Les Rockets et les Lakers se sont emportés dans la dernière ligne droite du jeu et ont réservé toutes leurs stars pour des matchs plus substantiels.

Les Lakers affronteront le Thunder d’Oklahoma City mercredi, tandis que les Rockets affronteront les San Antonio Spurs jeudi dans un match au Texas.