le Séville gagné par 4-2 au celtique après un match très disputé, qui est venu 2-2 à la mi-temps et dans lequel les Hispaniques, grâce à leur ambition et au manque de punch du Vigo, sont revenus avec deux buts en seulement trois minutes dans la dernière ligne droite et ont rendu amer les débuts de l’entraîneur argentin Eduardo Coudet.

Après une première mi-temps encore, marqué par les échecs en défense des deux équipes qui a permis à Koundé de dépasser les Andalous à la minute 5 et pour les anciens fans de Séville Iago Aspas et Manuel Agudo “ Nolito ” de tourner le tableau de bord sur 10 et 36, dans la seconde, Séville a trouvé le fruit de leur plus grande domination et pousser avec les buts d’Escudero en 85 et Munir en 87.

Avec le défi des joueurs de Séville d’enchaîner leur deuxième victoire après la pause pour remonter et celui des Galiciens d’ajouter le deuxième de la Ligue à sortir d’en bas lors des débuts de Chacho Coudet sur son banc, l’entraîneur local, Julen Lopetegui, Il mettait en vedette Jesús Navas, remis de sa blessure et c’était un cauchemar à droite pour les Celtes.

le Séville est sorti très fort et a généré jusqu’à trois options d’objectifs clairs de l’Argentin Lucas Ocampos, du Marocain Youssef En-Nesyri et Óliver Torres avant que le Français Jules Koundé décroche un dégagement de Rubén Blanco dans la petite surface, après une tête du Brésilien Diego Carlos, pour porter le score à 1-0.

Il semblait que tout allait être facile pour les Hispaniques, mais il n’a pas profité de ce barrage d’occasions au début et a donné des ailes au Celta, qui a grandi en fonction des buts, marqué par d’anciens supporters de Séville Iago Aspas et Manuel Agudo ‘Nolito’, en minutes 10 et 36.

Les nombreux Celtes sont arrivés dans deux échecs locaux lorsque le but tchèque Vaclík a dévié un centre de Hugo Mallo, a frappé la barre transversale et écrasé Aspas, et dans une course remportée par l’ancien joueur de Séville contre le Brésilien Fernando Reges afin que Nolito, un autre ancien joueur de Séville , a décroché un but après avoir effacé le gardien de but.

Pourtant, Séville, ambitieuse et incisive, a poussé jusqu’au bout et a remporté son prix avec le 2-2 du Marocain En-Nesyri dans le temps ajouté au centre de l’omniprésent Jesús Navas, une merveille physique qui a fêté cette année son 35e anniversaire en pleine forme, alors qu’il était fraîchement blessé.

Dans la reprise, les sévillistes se sont tournés pour déséquilibrer l’équilibre et, bien que Celta lui ait donné quelques frayeurs au compteur, il a dominé le jeu et cela lui a permis de redresser un jeu qui était devenu compliqué.

Les gens de Vigo ont réussi à faire 2-3, mais ils ont manqué d’efficacité dans leurs actions respectives par Aspas, dont le tir bas a été bien dégagé par Vaclík à 65 ans, et par Santi Mina deux minutes plus tard, lorsque le gardien tchèque a intercepté son tir après un centre du Incisive de Hugo Mallo.

Cependant, ces options ont suscité la réaction de Séville, dans laquelle Lopetegui a risqué en mettant Munir et le Néerlandais De Jong sur le terrain d’abord, par Óliver Torres et En-Nesyri, puis Óscar Rodríguez et le Marocain Idrissi, qui a débuté, par Jordán et Ocampos.

Ainsi, après un avertissement de Jordanie à 80 minutes, Séville n’a jamais perdu la foi et a trouvé le prix de sa domination en marquant Escudero, avant la faible défense du Celta, cinq de la fin avec un tir du pied gauche de l’extérieur de la surface après un ballon perdu par le Péruvien Renato Tapia et arrondir le score Munir deux minutes plus tard soulevant le ballon au but Rubén Blanco.

Fiche technique:

4 – Séville: Vaclík; Jesús Navas, Koundé, Diego Carlos, Acuña (Escudero, m 33); Jordán (Óscar Rodríguez, m 81), Fernando, Rakitic; Ocampos (Idrissi, m.81), En-Nesyri (De Jong, m.68), Óliver Torres (Munir, m.68).

2 – Celtique: Rubén Blanco; Hugo Mallo, Aidoo, Murillo, Olaza; Tapia (Miguel Rodríguez, m.88); Brais Méndez, Denis Suárez, Nolito (Okay Yokuslu, m.72); Santi Mina, Aspas.

Buts: 1-0, M.5: Koundé. 1-1, M.10: Lames. 1-2, M.36: Nolito. 2-2, M.47 +: En-Nesyri. 3-2, M.85: Squire. 4-2, M.87: Munir.

Arbitre: César Soto Grado (Comité Riojano). Admonition aux habitants Jesús Navas (m.2) et Escudero (m.73), et aux visiteurs Denis Suárez (m.54) et Hugo Mallo (m.72).

Incidents: Match de la dixième journée de LaLiga Santander, disputé au stade Ramón Sánchez-Pizjuán à huis clos en raison de la pandémie de coronavirus. Pelouse en parfait état.