Tour de France 2020 :

Tour de France 2020 Le coureur de Bahreïn affronte l’étape reine avec le besoin de chercher le podium

Mikel Landa avant la scène .

Mikel Landa C’est a priori le grand espoir espagnol pour le podium espagnol à Paris. Les alavs de Bahreïn McLaren est en septième position à 42 secondes de Rigoberto Urn (Education First), qui est actuellement en troisième position. Avant l’étape de la grande reine, la coureuse a voulu se tenir au micro de notre envoyé spécial Nacho Labarga et a laissé un peu d’espoir pour aujourd’hui: “Si j’ai des jambes, j’essaierai. C’est un Tour compliqué car le rythme est très élevé et il est très difficile de commencer mais je pense que ce sera peut-être une bonne journée pour cela”.

Avec lui Col de la Madeleine (17,1 kilomètres à 8,4% de moyenne) et la fin dans le Col de la Loze (21,5 kilomètres à 7,8%), tout peut arriver entre les favoris, et une grosse crevaison comme celle de Egan bernal, qui a décidé d’abandonner la course. Landa doit rattraper le temps mais il pense que ce sera vraiment difficile d’essayer quelque chose de loin, une aventure qu’il pourrait tenter Tadej pogacar, le seul grand adversaire du maillot jaune actuel Primoz Roglic: “Je ne sais pas si je dois partir Pogacar à La Madeleine, on verra. Je pense que passer d’un favori jusqu’aux derniers kilomètres sera difficile.”.

L’objectif de l’Espagnol est de rentrer dans la surface à Paris, mais il va devoir passer ces prochains jours sur la haute montagne qui lui a procuré de si bons sentiments la semaine dernière. En outre, le contre-la-montre de La Planche des Belles Filles sera également décisif: «J’aimerais être dans le jardin, c’est difficile mais j’aimerais y être».