Super Smash Bros.Ultimate est le plus grand jeu de combat crossover de toute l’histoire des jeux vidéo, mettant en vedette un grand nombre de personnages de partout, que ce soit en tant que combattants, en tant que personnages de soutien ou en tant qu’esprit stimulant. Et en parlant de esprits, périodiquement des événements sont organisés dans lesquels des esprits présentant des caractéristiques similaires ou d’un jeu spécifique sont les protagonistes, et à cette occasion, ceux qui seront au centre de l’attention seront ceux qui porter des chapeaux et des casquettes. Nous vous disons chacun des détails dans les lignes suivantes!

Si vous ne portez pas de casquette (ou de casque), vous ne pourrez pas participer au prochain événement Super Smash Bros.Ultimate Spirit Board.

Comme à son habitude, le réseau social Twitter a été le média choisi pour révéler le thème du prochain événement du Spirit Board de Super Smash Bros.Ultimate. De cette manière, le compte officiel japonais dédié à ce titre a révélé que les protagonistes seront les esprits qui porteront une casquette, une casquette ou un casque et qu’il sera célébré à partir de 27 novembre 2020. De plus, comme le précédent, ce sera disponible pendant 3 jours. Ainsi, il convient de se rappeler que, si nous vainquons ces êtres, nous pourrons obtenir un plus grand nombre de récompenses que si nous le faisions lorsque l’événement n’est pas célébré (comme un autre point supplémentaire). Cependant, contrairement à d’autres événements cette fois, aucun nouvel esprit ne sera ajouté, mais ceux qui apparaîtront seront ceux qui sont déjà inclus dans le jeu pour le moment.

Voir également

Interrupteur des morts-vivants DarlingsInterrupteur des morts-vivants Darlings

Comme on peut le voir, il est plus que clair que les responsables de Super Smash Bros.Ultimate attendent que les joueurs restent collés aux écrans pendant quelques bonnes heures pendant qu’ils montrent qui est le plus fort de tous. Et vous, avez-vous réussi à obtenir tous les esprits disponibles jusqu’à présent?

La source