Sony Playstation 5 :

Monde Super Nintendo est le parc d’attractions qui apporte le royaume Champin de Nintendo. Il était prévu d’ouvrir ses portes ce très 4 février, avec son site officiel déjà opérationnel pour détailler les prix des billets et des informations sur certaines attractions. Cependant, depuis Universal Studios Japon ont pris la décision de reporter ce moment à cause de la pandémie de coronavirus, qui continue d’être installée au Japon, en Espagne et dans d’autres régions du monde.

Super Nintendo World retarde l’ouverture en raison du COVID-19

“La grande ouverture de Super Nintendo World a été reportée”, peut être lu sur le site officiel d’Universal Studios Japan. “Nous annoncerons la nouvelle date d’ouverture après la levée de l’état d’urgence dans la préfecture d’Osaka.” Il faut noter que ce n’est pas la première fois que l’ouverture du parc est retardée. D’abord, l’été 2020 avait été fixé comme le moment pour les installations de recevoir leurs premiers visiteurs. En raison de l’état d’urgence l’année dernière, j’ai également ce moment devait être reporté.

En raison de augmentation des cas de COVID-19 au Japon, le jour de Hier, l’état d’urgence a été déclaré pour Osaka et les préfectures adjacentes. Cette décision intervient juste une semaine après la prise de décisions. mêmes mesures pour la zone métropolitaine de Tokyo, et après avoir été découvert une nouvelle variante du virus à l’aéroport de Haneda. Cet état d’urgence à Osaka sera en vigueur jusqu’au 7 février, donc nous devons attendre la situation est plus favorable et Universal Studios Japan pourrait annoncer une autre date.

“La grande ouverture de Super Nintendo World a été reportée”

Nintendo et Universal Studios ont assuré que Super Nintendo World est un environnement sûr tant pour les visiteurs que pour l’équipe de travailleurs. À l’époque, ils ont indiqué qu’ils étaient travaillant à 50% de sa capacité, et ils espéraient que leur modèle deviendrait un exemple pour le reste des parcs. Cependant, les circonstances n’ont pas été suffisamment propices pour permettre l’ouverture d’un parc d’attractions. Les installations de Disney ils ont également subi les conséquences de la pandémie, estimant leurs pertes à plus d’un milliard d’euros.