Mexico.- Face à un gouvernement fédéral caractérisé par l’ineptie, l’occurrence et la corruption, des organes autonomes sont nécessaires pour éviter les excès, l’injustice et la concentration du pouvoir, a déclaré le PAN au Sénat.

Erandi Bermúdez Méndez, coordinateur par intérim des sénateurs du PAN, a réaffirmé qu’ils se battront pour empêcher le président de détruire les institutions.

“Au Sénat de la République, nous ferons ce blocage avec les partis du Bloc de Confinement pour éviter à tout prix la disparition de toutes les organisations autonomes indépendantes qui sont nécessaires à la vie publique de notre pays”, a prévenu Bermúdez.

Erandi Bermúdez, a souligné qu’un revers inquiétant est perçu, le président López Obrador souhaitant prendre le contrôle de toutes les institutions et revenir à un régime de présidentialisme extrême.

Il a averti que l’Institut national pour l’accès à l’information, la Commission de régulation de l’énergie, la Commission nationale des hydrocarbures et l’Institut fédéral des télécommunications sont en danger.

Ce gouvernement, a-t-il rappelé, a été caractérisé par la destruction d’institutions telles que le Seguro Popular, le Fonds de soins d’urgence, les crèches, les trusts, l’Institut national des entrepreneurs, pour n’en citer que quelques-uns, laissant des millions de Mexicains sans certitude et à la dérive.

LEE AMLO insiste sur la disparition de l’INAI malgré l’opacité du gouvernement

«Nous assistons à un revers inquiétant. Le président veut prendre le contrôle de toutes les institutions, il veut revenir à un régime de présidentialisme extrême », a-t-il déclaré.

Il a fait valoir que le président ne veut pas d’organes autonomes car il n’aime pas que quiconque critique, remette en question ou montre l’inefficacité de son gouvernement.

Le PAN a précisé que 80% des contrats sont attribués par attribution directe; des scandales de corruption surgissent chaque jour et dans les cercles les plus proches du président; les demandes d’accès à l’information ne sont pas satisfaites et l’information est réservée pendant des années, a-t-il insisté.

«Nous avons un gouvernement fédéral caractérisé par l’ineptie, l’occurrence et la corruption. C’est pourquoi des organes autonomes sont nécessaires, puisqu’ils sont précisément apparus comme un contrepoids au pouvoir exécutif », a-t-il rappelé.

Toutes ces ressources qui ne vont pas à la construction de ses œuvres pharaoniques le gênent, elles le dérangent, conclut le PAN.

ebv