Mexico – Le combattant Abismo Negro, qui a perdu la vie en 2009, a souffert d’une crise d’angoisse avant de mourir, il a même dit avoir vu le diable.

Le journaliste Arturo Rivera, sur sa chaîne RudoVisión, a souligné qu’Andrés Palomeque González, de son vrai nom Abismo Negro, avait des problèmes, dont Triple A l’avait soutenu avec des thérapies, mais qu’il ne pouvait pas récupérer.

“Il (Abismo Negro) avait un caractère très fort, il souffrait de schizophrénie, il a dit avoir vu le Diable”, a déclaré Arturo Rivera.

“Il s’est approché de Toño Peña (propriétaire de Triple A), ils l’ont mis en traitement, ils l’ont admis environ 6 fois et un jour il m’a dit que” tous les vices sont terminés “, il a apporté la Bible et tout”, a-t-il dit.

Cela peut vous intéresser: Luchador risque de se faire amputer les jambes

Malgré les problèmes qu’il a subis, Abismo Negro n’a pas arrêté de travailler et occupait diverses fonctions avant de mourir.

Après un événement qui a eu lieu à Mazatlán, la mort d’Abismo Negro s’est produite et «Rudo» Rivera a rappelé le moment difficile.

“Un groupe de combattants se rend à Monterrey et un autre à Guadalajara, là il a commencé à dire qu’il avait vu le diable, au milieu de la matinée, au cœur de la nuit.”

«Puis il dit au chauffeur d’arrêter le camion. Ils ont ouvert la porte, Andrés s’est enfui. Le lendemain, ils ont clairement trouvé le corps », a-t-il souligné.

Le lendemain, le 22 mars 2009, ils ont trouvé le corps d’Abismo Negro dans un ravin. Le diagnostic de décès était une noyade, en plus de présenter quelques blessures.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux