Accueil News Un 4e homme plaide coupable pour l’incendie criminel du commissariat de police...

Un 4e homme plaide coupable pour l’incendie criminel du commissariat de police de Minneapolis pendant l’émeute de George Floyd

Un quatrième homme a maintenant plaidé coupable d’incendie criminel en relation avec l’incendie d’un commissariat de police de Minneapolis en mai. Le poste de police du Minnesota a été détruit lors de nombreuses manifestations de Black Lives Matter contre le meurtre de George Floyd par la police. Selon un rapport de United Press International, Davon De-Andre Turner, 25 ans, rejoint désormais la liste des accusés.

Turner a plaidé coupable à un chef d’accusation de complot en vue de commettre un incendie criminel vendredi. Il est la quatrième personne à être inculpée en lien avec l’incendie criminel, qui a eu lieu le 28 mai – trois jours après que la police de Minneapolis a tué Floyd. Les documents judiciaires dans l’affaire affirment que les manifestants scandaient “brûlez-le, brûlez-le” alors que les feux étaient allumés dans l’enceinte. Le bureau du procureur américain du district du Minnesota poursuit cette affaire.

Turner sera condamné le 13 mai 2021, selon les procureurs. Ses co-accusés incluent Branden Michael Wolfe, 23 ans, Bryce Michel Williams et Dylan Shakespeare Robinson, qui ont tous plaidé coupables au cours des dernières semaines. Tous ont reçu la même accusation de «complot en vue de commettre un incendie criminel».

Les peines s’étalent sur plusieurs mois, à commencer par Williams le 9 mars. Les procureurs condamneront ensuite Robinson le 6 avril et Wolfe le 22 avril avant d’arriver à Turner.

En attendant, l’affaire contre les policiers qui ont tué Chauvin avance à peu près au même rythme. La semaine dernière, le juge Peter Cahill du comté de Hennepin a statué que Derek Chauvin, l’officier qui s’est agenouillé au cou de Floyd pendant près de neuf minutes, obtiendrait un procès séparé des trois autres officiers impliqués. Chauvin fait face à des accusations de meurtre au deuxième degré et d’homicide involontaire coupable. Il passera son procès en mars, tandis que les trois autres officiers seront jugés en août.

Les agents Thomas Lane, J. Alexander Kueng et Tou Thao sont accusés d’avoir aidé et encouragé le meurtre au deuxième degré et l’homicide involontaire coupable, car tous les trois étaient présents lors de l’arrestation virale de Chauvin. Les séquences vidéo de la mort de Floyd ont provoqué une vague nationale de manifestations de Black Lives Matter, s’étendant même au-delà des États-Unis jusqu’au reste du monde.

Cahill a fait valoir que la séparation des essais était nécessaire pour la sécurité du COVID-19, affirmant qu’il respectait les restrictions de la prison du comté de Hennepin. Le procureur général du Minnesota, Keith Ellison, aurait fait valoir qu’il n’était pas nécessaire de séparer le cas de Chauvin des autres officiers et craignait que cela «ne traumatise à nouveau les témoins oculaires et les membres de la famille». Quoi qu’il en soit, Chauvin prendra le relais seul en mars.