in

Nico Rosberg : Être PDG de Formule 1 « pas pour moi »

Nico Rosberg dit qu’il apprécie l’équilibre qu’il a dans sa vie actuelle et que reprendre la direction d’une équipe de Formule 1 « ne serait pas pour moi ».

Parallèlement à sa présence accrue en ligne qui a conduit Daniel Ricciardo à le surnommer en plaisantant “Nico Vlogsberg”, l’Allemand dirige également Rosberg X Racing, une équipe de la nouvelle série Extreme E.

Son ancien coéquipier et rival Lewis Hamilton dirige également une équipe dans la série tout-terrain, l’équipe de Rosberg étant actuellement en tête du championnat lors de sa saison inaugurale.

Rosberg a admis récemment qu’il sympathise maintenant avec son ancien patron Toto Wolff avec la quantité de choses auxquelles il doit penser lorsqu’il dirige une équipe, mais dit que les exigences constantes qui lui sont imposées par la Formule 1 seraient probablement trop demander à un homme dont la retraite est venu en partie parce qu’il voulait passer plus de temps avec sa famille.

“Non, je suis assez content qu’il n’y ait pas 23 courses”, a déclaré le champion du monde 2016 à City AM à propos de Extreme E.

«Je ne veux pas vraiment redevenir ce travail à part entière, tous les jours, toute la journée, comme si vous étiez PDG d’une équipe de Formule 1 ou quelque chose du genre. Ce ne serait pas pour moi.

« Je suis content de ça. Vous pouvez être très intense sur l’affaire en tant que PDG mais aussi vous calmer entre les courses. J’aime l’équilibre.

Découvrez toutes les dernières marchandises Mercedes via la boutique officielle de la Formule 1

Loin des rigueurs d’une équipe de Formule 1, Rosberg dit qu’il adopte toujours une approche pratique au sein de Rosberg X Racing – révélant qu’il a recruté les pilotes Molly Taylor et Johan Kristofferson en leur envoyant des messages sur les réseaux sociaux.

Alors qu’il reste catégorique, ses jours de conduite sont derrière lui, Rosberg a mis tout son poids dans la gestion de son équipe.

«Je suis impliqué tous les jours», a-t-il déclaré. «Nous avons un outil de collaboration de projet appelé Asana, et il y a des Asanas qui volent pour Rosberg X Racing chaque jour parce qu’il y a tellement de sujets – sponsoring, finance, communication, médias sociaux, relations publiques, l’équipe opérationnelle réelle, les pilotes.

« La majeure partie de mon temps sera consacrée au parrainage. Et puis j’aime m’impliquer sur le terrain, en particulier sur les courses, avec ma propre expérience – donc du côté technique, de l’ingénierie, défier l’équipe sur ce qu’elle peut faire mieux. Que j’apprécie bien.

« La touche personnelle fait une grande différence et c’est le seul moyen de créer des partenariats – c’est aussi ainsi que nous avons réussi à faire signer nos pilotes. Je les ai contactés personnellement. Je leur ai écrit un message direct sur Instagram.

Suivez-nous sur Twitter @Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Griezmann dit qu’il se sent plus à l’aise avec la France qu’avec Barcelone