Nikita Mazepin se sent « perdu » avec la configuration aérodynamique de Haas

Nikita Mazepin a déclaré que le package aérodynamique de son Haas VF-21 est l’un des plus difficiles avec lesquels il ait jamais couru.

Bien que les performances du pilote russe se soient lentement améliorées au cours de sa saison recrue, son coéquipier Mick Schumacher reste le pilote le plus performant de Haas.

Cela est resté le cas au Grand Prix de Styrie, à la suite duquel le patron de l’équipe Haas, Guenther Steiner, a été contraint de répondre à la révélation de Mazepin selon laquelle son châssis était plus lourd que celui de Schumacher lors de cette manche.

Et alors qu’il s’agit désormais d’un nouveau week-end de course sur le Red Bull Ring, Mazepin n’arrive toujours pas à se contenter, avouant aux journalistes après les essais de vendredi qu’il est « assez perdu » lorsqu’il s’agit de comprendre l’aérodynamisme de son VF-21.

« Avec cette voiture, je dirais que c’est probablement l’un des packages aérodynamiques les plus difficiles que j’aie jamais pilotés », a déclaré Mazepin.

« Et le problème avec les configurations, c’est qu’elles n’ont pas vraiment de sens aux commentaires qu’elles donnent. Par conséquent, je suis assez perdu à cet égard.

« Venant des formules junior, plus d’équilibre aérodynamique signifie plus de survirage, mais en F1, cela ne veut certainement pas dire cela. Cela donne différentes façons dont les pneus fonctionnent pendant le tour, et ce sont aussi des choses qui affectent le réchauffement.

« Donc je ne veux pas être trop ennuyeux, mais c’est assez extrême, et ce n’est pas très simple, je dirais. »

Dans le but de résoudre le problème, Mazepin a déclaré qu’il devait suivre des « cours d’ingénierie », car en ce moment lui et son équipe parlent une « langue différente ».

« J’ai probablement besoin d’un peu de cours d’ingénierie », a-t-il déclaré.

« J’ai toujours opté pour l’approche selon laquelle un pilote fait son travail et les ingénieurs font le leur, mais pour le moment, je pense que nous parlons un peu un langage différent.

« Je vais étudier, sans plaisanter, pas mal de détails là-dessus pour comprendre comment je peux aussi conseiller l’équipe pour améliorer la voiture.

« Parce que je pense que la façon dont cela fonctionne maintenant n’est pas très prometteuse. »

Découvrez la collection Haas via la boutique officielle de la Formule 1

Mazepin a soutenu le classement lors des deux séances d’essais du vendredi au Grand Prix d’Autriche, mais de l’autre côté du garage, Schumacher est convaincu qu’il a collecté de bonnes données représentatives qui devraient l’aider à venir la course.

« Je pense que nous sommes un peu plus rapides que la semaine dernière, je pense que c’est aussi parce que tout le monde sait où mettre la voiture », a-t-il déclaré.

« Mais c’était intéressant, surtout les longs runs, parce que ce sera probablement le temps que nous trouverons en course, donc nous avons collecté de bonnes données et maintenant il s’agit d’essayer de comprendre ce que nous pouvons faire de mieux pour la course sur Dimanche. »

Suivez-nous sur Twitter @Planète_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share