Notes des joueurs : Real Madrid Femenino 0-2 Atlético Madrid

Le Real Madrid Femenino est tombé face à l’Atlético Madrid lors d’une défaite 2-0 décevante, clôturant un début de saison à l’envers qui a vu Las Blancas lutter pour se remettre des exigences de la Ligue des champions en milieu de semaine.

Allez ici pour le récapitulatif du match / la réaction immédiate. Continuez à lire pour voir les notes des joueurs pour le jeu.

Notes des joueurs

Onze de départ

GK : Misa — 5/10: Misa a fait un arrêt décent sur un corner à la 40e minute et n’a pas pu faire grand-chose sur les deux buts encaissés, mais a eu une très mauvaise soirée avec sa distribution, lançant régulièrement de longs ballons loin de la cible et ratant parfois les options les plus faciles large. Elle n’a pas non plus géré correctement un centre dans la surface en seconde période, permettant à l’Atlético Madrid d’obtenir un tir dangereux.

RB : Kenti Robles — 5/10: Kenti est revenue sur terre un peu après ses superbes performances contre Manchester City. Elle a exécuté un dégagement terrible sur le centre de Barbara Latorre pour mettre en place le premier but d’Atleti et semblait trop blasée pour récupérer assez rapidement pour aider à la transition défensive. Son influence offensive était visible mais limitée.

RCB : Ivana Andrés — 7/10: Ivana est difficile à évaluer aujourd’hui. D’une part, elle a eu deux cadeaux terribles, dont l’un a directement abouti à l’ouverture. D’autre part, elle a fait de nombreuses interceptions, plaquages, blocages et actions spectaculaires pour couvrir l’espace dans les canaux. Elle a également profité d’une occasion sur corner dans le temps additionnel. Vous pouvez augmenter ou diminuer sa note en fonction de combien vous voulez la pénaliser pour les grosses erreurs ou la reconnaître pour les points positifs en dehors des erreurs.

LCB : Babett Peter — 5.5/10: Une nuit difficile pour Babs. Était parfois bancal avec le ballon contre la presse et ne pouvait pas contenir le remplaçant Thembi Kgatlana. Cependant, elle a également eu sa juste part d’interventions défensives solides et a fait un grand dégagement hors de la ligne lorsque Misa a frappé un centre dans une zone dangereuse.

DG : Olga Carmona — 5/10: Olga a été positive pour l’avenir, réalisant de bons runs qui se chevauchaient souvent introuvables, faisant preuve de qualité en tant que passeuse progressive et s’impliquant dans le dernier tiers. Contre le ballon, elle a été déchiquetée par Kgatlana 1v1 sur le comptoir, exposant certaines des faiblesses d’Olga en tant qu’arrière gauche de fortune.

MRC : Auréli Kaci — 5/10: Kaci a été solide dans ses duels et dans la progression démentie, comme c’est le classique de sa part. Comme c’est également typique, elle avait l’air mal à l’aise sous la pression et a joué une passe vraiment horrible directement à Deyna Castellanos pour créer un 1v1 de haute qualité pour Atleti à la 39e minute. Ivana est intervenue et a sauvé les rougeurs de Kaci.

LCM : Claudia Zornoza — 4.5/10: Une nuit à oublier pour Zornoza. Ses passes en jeu ouvert et sur coups de pied arrêtés étaient partout, ce qui a vraiment coûté à Madrid, étant donné qu’elle devait porter la charge de progression dans le double pivot et fixer le tempo pour l’équipe. Elle était également moins précieuse défensivement que Kaci.

AD : Nahikari García — 4/10: Nahikari García n’est pas un ailier et ça se voit. N’était perceptible que lors de coups francs directs.

LW: Athenea del Castillo — 7.5/10: Meilleur joueur du Real Madrid. Était une menace importante 1v1 et a travaillé son cul défensivement.

RS : Esther González — 7.5/10: Il y a un énorme débat pour savoir si le désir intense d’Esther de toucher et d’être le point focal nuit à d’autres joueurs comme Nahikari. Une telle discussion sort du cadre de cet article, même si je dirai qu’il y a probablement des problèmes d’incompatibilité, que j’approfondirai plus tard dans le podcast d’après-match et peut-être dans un format écrit.

Néanmoins, dans ce contexte spécifique, Nahikari étant utilisée comme ailier droit a exagéré les problèmes entre elle et Esther, car García fournit sa principale valeur dans cette position en dérivant dans le demi-espace pour recevoir (en plus d’être un retardataire dans la surface ). Dans l’ensemble, Esther était toujours clairement positive, générant un certain nombre de troisièmes entrées finales et agissant comme la seule menace de boîte cohérente tout en défendant avec une intensité maniaque, même si elle a eu 3-4 moments où elle n’a pas relâché le ballon assez rapidement (ou a pris un mauvais coup) et plusieurs où elle a erré dans les zones des autres.

LS : Caroline Møller Hansen — 3/10: En fait, Møller était probablement la personne qui a été le plus blessée par l’acte d’utilisation intensive d’Esther. CMH est réputée pour son jeu de hold-up (au lieu d’occuper les défenseurs) lorsqu’elle opérait en tant qu’attaquante et elle avait peu de chance de le montrer car Esther dominait ces fonctions. Il faut se demander pourquoi David Aznar n’a pas échangé Møller avec Nahikari et joué le premier à l’écart. Cela ne résoudra peut-être pas tous les problèmes, mais Hansen serait sûrement bien mieux utilisé comme ailier (où elle est également très à l’aise et probablement la mieux utilisée) que Nahikari dans ce contexte.

Suppléants

LS : Kosovare Asllani — 7/10 (a remplacé Møller ; ’46): Asllani a remplacé Møller à la mi-temps et a été immédiatement plus percutant. Elle a passé quelques bons moments à porter le ballon sur la gauche et a montré une certaine qualité en tant que gagnante du ballon. Il ne devrait pas être surprenant qu’Asllani se soit mieux gélifié avec Esther. Bien qu’il soit vrai que la Suédoise aime être la principale meneuse de jeu opérant entre les lignes, elle est beaucoup plus tactique avec ses mouvements et s’adaptera aux autres pour maintenir une structure optimale. Cela explique pourquoi certaines de ses actions notables ont eu lieu sur la ligne de touche et comment elle a pu trouver des moments pour recevoir dans des zones plus profondes.

AD : Lorena Navarro — 6,5/10 (a remplacé Nahikari ; ’76): Lorena est une autre de ces baladeuses qui s’adapte intelligemment à son environnement (c’est probablement sa principale force). Elle a eu de bonnes réceptions mais a finalement eu trop peu de temps pour imprimer sa marque sur le match.

LB: Marta Corredera – N/A (remplacé Olga; ’84): A été remplacé dans le 84e. N’avait pas une taille d’échantillon assez grande pour évaluer sa performance. La chose la plus importante à noter est qu’Olga a apparemment demandé à se retirer pour un coup, ce qui est probablement la raison pour laquelle elle a été exclue de l’équipe nationale espagnole.

Share