« Nous avons de plus en plus de potentiel »

24/10/2021 à 12:47 CEST

Adrià Léon

Nouveau triomphe de Dennis Foggia -le cinquième-, qui obtient le sixième podium consécutif : trois victoires, une seconde et deux tiers. L’Italien du Léopard, qui a réussi à matérialiser le break, n’avait d’autre rival que Jaume Masia, qui a pris le sillage mais sans options pour attaquer. Le podium a été fermé par le leader du championnat, Pedro Acosta, ce qui a sauvé les meubles de sorte que Foggia n’a coupé que neuf points.

MotoGP sur DAZN disponible en direct et à la demande. Abonnez-vous et commencez votre mois gratuitement

Le tout nouveau gagnantOn pourrait bien dire qu’il est l’homme le plus en forme du championnat, il n’a pas assez remercié son équipe dans le parc fermé. « Ce fut un week-end très difficile. Dans toutes les séances, nous avons eu de l’eau et ce n’est pas quelque chose qui me convient particulièrement. Je savais que la course allait être sèche et j’étais confiant que les choses pourraient s’arranger. J’ai su quand attaquer et j’ai beaucoup fait confiance à mon équipe, qu’à chaque fois il a plus de potentiel. Je ne sais pas comment se déroule le championnat en termes de points, mais je suis vraiment content », a déclaré le leader Leopard avec un grand sourire.

A côté de lui sur le podium, le Valencien est monté Jaume Masia. « Cela ne m’a pas poussé à la limite mais je n’avais pas grand chose de plus à offrir non plus. Je devais être très fort au freinage car même dans les contre-droites ça partait. J’ai un peu poussé mon pneu avant à la limite. Je me léchais… je voulais l’attaquer mais dans le dernier tour Dennis a beaucoup pressé. Goût doux-amer car nous voulions disputer cette victoire, mais au final ce n’était pas possible, notamment à cause de l’état de la gomme », a commenté le coéquipier de Pedro.

Et le leader de la Coupe du monde est remonté sur le podium, même s’il n’était pas trop content. « Sont des points importants car l’équipe a très bien travaillé. Nous sommes partis sans références mais il semble que nous ayons retrouvé la ligne. Le seul qui s’amuse est celui qui gagne et ce n’était pas nous. Ce que nous avons eu ce sont des problèmes de frein… J’ai dû sortir du sillage des rivaux pour m’arrêter. Les pneus ont été parfaits et nous allons à Portimao avec des options et plus près du but », a déclaré sans ambages le joueur de Mazarrón.

Share