« Nous avons demandé au président de la CBF que le Brésil n’accueille pas la Copa América »

06/12/2021

Le à 23:59 CEST

L’entraîneur brésilien Tite a donné des détails sur l’écart entre la direction de la CBF et les internationaux et le personnel d’entraîneurs de la Seleçao. Lors de la conférence de presse précédant le Brésil – Venezuela ce dimanche (à 22h00 CEST) qui donne le coup d’envoi de la Copa América, l’entraîneur gaucho a tiré sur Rogerio caboclo, président de la Confederaçao, suspendu à titre préventif pendant un mois, pour des accusations de harcèlement sexuel et moral contre un travailleur de l’entité.

« Nous avons demandé au président de la CBF pour que le Brésil n’accueille pas la Copa América. Les joueurs, comme moi, et Juninho Paulista (coordinateur de l’équipe nationale) lui ont demandé avant que le Brésil ne soit défini comme l’hôte. Nous lui avons demandé avant. Nous étions fidèles. Tout cela avant que la question ne soit portée devant le Président de la République, dans le pays. Nous avons exposé la situation que nous ne voudrions pas qu’il arrive par respect pour tous les acteurs », exposé Tite.

L’entraîneur a réaffirmé que le personnel d’entraîneurs soutenait la déclaration faite par les joueurs dans laquelle ils ont exposé leur déception de devoir affronter le tournoi continental dans leur pays et a critiqué le fait que la position de la direction de la CBF a laissé les joueurs et le personnel d’entraîneurs devant le public brésilien. avis.

Tite il a regretté la politisation qui s’est produite autour de la Seleçao ces derniers jours. « Je n’ai pas de parti politique, j’ai toujours voté pour la personne, il n’y a pas de parti pris politique dans mes décisions, de l’extérieur ils ont essayé de tout politiser », s’est défendu le technicien, qui a été durement critiqué et insulté par les partisans du président d’extrême droite, Jair Bolsonaro. Même le vice-président, Hamilton Morao, Il a même demandé à l’entraîneur de quitter ses fonctions et d’aller s’entraîner à Cuiabá, une équipe qui débute cette année en Serie A de Brasileirao.

L’entraîneur gaucho a tenu à souligner que l’opposition au différend de la Copa América n’interférera pas avec la performance de son équipe : « Nous sommes fiers de représenter le Brésil et la Seleçao, nous allons jouer avec l’exigence et la responsabilité qu’implique la défense de ces couleurs. Tout le monde a une opinion, mais nous n’allons pas nous saboter, j’exigerai que tout le monde soit performant. » Et il a souligné que le Brésil ira chercher la revalidation du titre 2019 : « Notre grand objectif est de donner la fierté, la satisfaction et la joie de torsion, quel que soit le facteur externe », a-t-il condamné.

Share