in

Nouvelles de l’UE : Bruxelles poursuit 12 autres États de l’UE dans un blitz juridique dingue | Politique | Nouvelles

La Commission européenne a lancé la procédure judiciaire hier et a envoyé aux États membres des lettres de mise en demeure. Dans un communiqué, les eurocrates ont confirmé que les nations avaient deux mois pour finalement adopter les règles, qui ont été introduites en avril 2019, sous peine de subir d’autres conséquences. Les règles sont conçues pour cibler les pratiques commerciales déloyales dans le secteur agroalimentaire.

Il s’agit notamment des retards de paiement, des annulations de commandes de dernière minute, des modifications unilatérales de contrat, obligeant les fournisseurs à payer pour les produits gaspillés ou refusant des contrats écrits.

La date limite pour l’adoption des règles de l’UE était le 1er mai 2021.

La France, le Portugal et l’Espagne font partie des pays faisant l’objet de poursuites judiciaires.

La liste comprend également l’Autriche, la Belgique, Chypre, l’Estonie, l’Italie, la Pologne, la Roumanie, la Slovénie et la République tchèque.

La France et l’Estonie ont partiellement transposé la décision de l’UE en droit national.

L’adoption sans précédent des règles de l’UE a été défendue par les politiciens de tout le bloc.

Mais il est venu avec un certain nombre d’avertissements selon lesquels le calendrier pourrait être difficile étant donné que les parlements nationaux devaient les adopter dans les deux ans.

Actuellement, la Bulgarie, la Croatie, le Danemark, la Finlande, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Slovaquie et la Suède ont informé la Commission que les règles ont été mises en œuvre.

La procédure d’infraction intervient à un moment où les agriculteurs s’inquiètent d’une augmentation des pratiques jugées déloyales sur le secteur agroalimentaire.

Il s’agit notamment d’une pression à la baisse sur les prix payés aux producteurs alors que les prix à la consommation restent stables, notamment pour les fruits et légumes.

L’association des agriculteurs de l’UE COPA-COGECA a exhorté la Commission européenne à obliger les États membres à transposer rapidement les règles pour aider à éliminer les pratiques déloyales ayant un impact sur l’industrie.

L’action en justice de l’UE intervient également après que l’exécutif basé à Bruxelles a menacé de traîner un total de 23 gouvernements devant des juges de l’UE pour ne pas avoir inscrit les règles sur le droit d’auteur dans la législation nationale.

À LIRE : Yanis Varoufakis déchire l’héritage d’Angela Merkel

Il s’agit de la première étape de la procédure d’infraction de l’UE, qui pourrait éventuellement se terminer par des amendes énormes infligées aux gouvernements contrevenants jusqu’à ce qu’ils se conforment aux règles.

La date limite de mise en œuvre des mesures relatives au droit d’auteur était le 7 juin.

Les autres pays sont l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, Chypre, le Danemark, l’Estonie, la Grèce, la Finlande, l’Irlande, la Lituanie, le Luxembourg, la Lettonie, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, la Suède, la Slovaquie, la Slovénie et la République tchèque.

Pourquoi le réalisateur d’Aquaman 2, James Wan, a choisi de revenir pour la suite dirigée par Jason Momoa

Les qualifications pour le sprint “ne profitent qu’aux gars qui se sont mal qualifiés” · .