Nouvelles Polexit : la Pologne a averti qu’elle ne sera jamais souveraine dans l’UE – pourquoi la Grande-Bretagne est partie | Politique | Nouvelles

Ce mois-ci, la Pologne a vu un certain nombre de rassemblements organisés en réponse à sa décision de justice suprême selon laquelle les lois clés de l’UE étaient « incompatibles » avec la constitution polonaise. La décision a fait craindre que la Pologne ne suive la Grande-Bretagne et quitte l’UE.

Cependant, le gouvernement polonais a nié avoir de telles intentions.

Le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a défendu la décision et a déclaré que son parti n’avait aucun plan pour Polexit.

Il a écrit sur Facebook : « C’est un mythe nuisible, que l’opposition utilise pour son propre manque d’idées sur la place responsable de la Pologne en Europe. »

Maintenant, dans sa dernière chronique dans le Telegraph, Daniel Hannan a déclaré que l’UE ne permettrait jamais à ses États membres d’être souverains, car Bruxelles est « souveraine sur ses pays membres ».

M. Hannan a écrit : « Un État souverain est libre de conclure des accords avec ses voisins et de se soumettre à des mécanismes d’arbitrage contraignants.

« Ce qui différencie les traités de l’UE de tout autre accord international, c’est qu’ils ne s’appliquent pas seulement à leurs signataires en tant qu’États ; ils créent plutôt un nouvel ordre juridique qui lie directement les citoyens avec ou sans législation d’application au niveau national.

« En cas de conflit, les décisions des institutions européennes l’emportent sur les statuts nationaux et même les constitutions nationales.

« L’UE est, dans le sens exact, souveraine sur ses pays membres. »

LIRE LA SUITE: Les dirigeants de l’UE avertis de tirer la leçon du Brexit ou de faire face à Polexit

« Nous avons passé un demi-siècle à essayer d’en trouver un, et nous avons échoué.

« C’est, en fin de compte, pourquoi nous sommes partis. »

À la suite de la décision de la Pologne, le chef de la Commission européenne a publié une déclaration indiquant que le bloc utiliserait « tous les pouvoirs » dont il dispose pour garantir le maintien des principes de l’ordre juridique de l’Union.

Mme von der Leyen a déclaré : « Je suis profondément préoccupée par la décision d’hier du Tribunal constitutionnel polonais.

« J’ai chargé les services de la Commission de l’analyser de manière approfondie et rapide.

« Sur cette base, nous déciderons des prochaines étapes. »

Elle a ajouté : « Nous défendrons les principes fondateurs de l’ordre juridique de notre Union.

« Nos 450 millions d’Européens en dépendent.

« Nous utiliserons tous les pouvoirs que nous avons en vertu des traités pour garantir cela. »

Le chef de la Commission européenne a ajouté qu’il s’agissait de « la priorité absolue (…) de garantir que les droits des citoyens polonais sont protégés et que les citoyens polonais bénéficient des avantages accordés par l’adhésion à l’Union européenne, comme tous les citoyens de notre Union ».

Share