in

Nvidia suivra-t-il AMD en proposant le ray tracing sur mobile ?

AMD a livré une grosse pépite de nouvelles plus tôt cette semaine en révélant que le prochain chipset Samsung Exynos (comportant un GPU AMD) prendra en charge la technologie de lancer de rayons. C’est un gros problème car le lancer de rayons à part entière est en grande partie limité aux ordinateurs en ce moment, promettant des effets d’éclairage et des réflexions beaucoup plus réalistes.

Maintenant, le PDG de Nvidia, Jensen Huang, a déclaré aux journalistes (h/t: ZDNet) que le pivot du GPU ne suivra pas l’exemple d’AMD en apportant le lancer de rayons sur mobile pour l’instant.

« Les jeux de lancer de rayons sont assez volumineux, pour être honnête. L’ensemble de données est assez volumineux et il y aura un temps pour cela », a déclaré Huang. « Quand le moment sera venu, nous pourrions l’envisager. »

Au lieu de cela, la société estime que son service de streaming Geforce Now est un meilleur moyen d’obtenir le lancer de rayons sur mobile dès maintenant.

“C’est ainsi que nous aimerions atteindre les appareils Android, les appareils Chrome, les appareils iOS, les appareils macOS, les appareils Linux, toutes sortes d’appareils, que ce soit à la télévision, sur un appareil mobile ou sur un PC”, aurait déclaré le PDG.

Un pis-aller avant le lancer de rayons natif ?

Geforce Now est cependant une épée à double tranchant. L’avantage est qu’il diffuse des jeux de haute qualité sur une variété d’appareils, en utilisant les serveurs de Nvidia pour alimenter l’expérience plutôt que de s’appuyer sur un appareil cible puissant. Mais l’inconvénient est que vous avez besoin d’une connexion Internet rapide et que le service n’est disponible que sur une poignée de marchés. En fait, l’Asie, l’Amérique latine, la majeure partie du Moyen-Orient et la majeure partie de l’Afrique ne peuvent pas participer à l’action.

Néanmoins, Nvidia semble clairement ouvert à la possibilité d’un lancer de rayons natif sur les appareils mobiles sur toute la ligne. La société n’a pas sorti de toute nouvelle puce mobile depuis longtemps, mais son accord pour acheter Arm laisse la porte ouverte à ses puces GPU pour les smartphones et plus de gadgets mobiles.

En parlant d’Arm, le concepteur de puces britannique a réitéré à Android Authority qu’il travaillait effectivement sur la technologie de traçage de rayons.

« Le ray tracing fait partie de notre travail de recherche actif, il est donc en cours d’élaboration dans nos laboratoires de développement », nous a déclaré le directeur marketing des produits Andy Craigen lors d’un briefing pour les derniers GPU du Mali. La société n’a cependant pas été en mesure de confirmer une fenêtre de lancement.

“Spoonful”: L’histoire derrière la chanson de blues classique de Howlin’ Wolf

Le gouvernement prévoit d’augmenter la croissance équitable à long terme des États avec ce programme d’investissement