NYC Photog en mission pour trouver le livreur qui a traversé les inondations d’Ida

Un gars a pataugé dans des eaux jusqu’à la taille juste pour livrer de la bouffe à un New-Yorkais affamé pendant les inondations massives de l’ouragan Ida – et un photographe veut l’identifier … et le faire payer !

L’homme dans cette vidéo a été filmé par Johnny Miller, qui dirige une entreprise de photographie indépendante – parmi d’autres entreprises – et qui ne pouvait pas croire que ce mec se soit retrouvé coincé dans une course de nourriture pour quelqu’un qui aurait pu utiliser GrubHub, ou un certain nombre d’autres applications de livraison.

Il a écrit … « Et à travers tout cela! La livraison @Grubhub est toujours là pour apporter votre dîner #ida #inondation #brooklyn. Miller dit que c’était à Willamsburg, vers 22 heures mercredi.

Le lendemain, Miller s’est donné pour mission de trouver ce mec et de lui donner de l’argent … parce que le gars semble en avoir besoin s’il se met en danger pour un travail comme celui-ci pendant une tempête dangereuse. Et donc, JM est descendu dans la rue … en utilisant des indices contextuels qu’il a relevés.

Après une recherche acharnée dans la même zone, Miller dit qu’il est revenu vide – ceci après avoir réalisé qu’il utilisait peut-être un sac à emporter chinois générique … ce qui rend pratiquement impossible de le coincer. Il a même parlé à d’autres motards de livraison là-bas, et eux aussi n’en avaient aucune idée.

Miller n’a pas abandonné … en demandant l’aide du NYT, ainsi que du grand public. Il est déterminé à localiser l’homme et à faire connaître son histoire au grand jour. On dirait qu’il a peut-être fait un travail préparatoire avec une organisation appelée le Projet de justice des travailleurs, qui touche à ce domaine et pourrait être en mesure d’aider à identifier le travailleur de concert. Même AOC entré dedans !

Elle a noté que ce n’est PAS le moment de commander une livraison à New York … car certains de ces « livreurs » pourraient ne pas avoir d’autre choix que de travailler dans ces conditions difficiles, et ils ne devraient pas avoir à y être soumis. La vidéo a suscité des discussions plus larges sur ce type de travail en général, certains soulignant que ces personnes sont légitimement sous-payées et exploitées.

BTW, c’est loin d’être le seul coursier de nourriture à vélo qui subit l’inondation … il y a d’autres histoires et images de travailleurs faisant exactement la même chose – et c’est difficile à voir.

Jusqu’à présent, il ne semble pas que Miller (ou qui que ce soit d’autre, vraiment) ait pu arracher l’aiguille de la botte de foin ici – mais il a collecté un joli centime qu’il prévoit de remettre éventuellement. J’espère que quelqu’un le remarquera et en informera ce gars… ils te cherchent, mon frère !

Share