Obama a dit aux donateurs et aux aides que Trump était un «Motherf * cker corrompu» et un «porc raciste» ⋆ .

Il était clair pour presque tout le monde que Barack Obama pensait que Donald Trump n’était pas apte à être président. Mais lorsque le 45e président a été élu à la Maison Blanche, Obama a continué avec la tradition. Le 44e président a accueilli Trump et sa femme à la Maison Blanche, leur a fait visiter et leur a offert des conseils.

TOPSHOT – Le président américain Barack Obama (à droite) accueille le président élu Donald Trump à la Maison Blanche à Washington, le 20 janvier 2017. / . / JIM WATSON (Crédit photo doit lire JIM WATSON / . via .)

Et Obama a également poursuivi la tradition des anciens présidents de ne pas critiquer leurs successeurs. Eh bien, il a au moins tenu sa langue jusqu’aux élections de 2020 où il a rejoint Joe Biden sur la piste électorale. Mais selon un nouveau livre d’Edward-Isaac Dovere, Obama était plus que disposé à critiquer Trump auprès des donateurs et des conseillers.

L’ancien président aurait déclaré aux donateurs et au personnel que «Trump est un fou» ou «un fou». Selon un autre échange, Obama a déclaré: «Je ne pensais pas que ce serait si grave» ou «Je ne pensais pas que nous aurions un cochon raciste et sexiste».

Et lorsque des informations ont été rapportées sur les relations de Trump avec la Russie et Vladimir Poutine, Obama aurait répondu en le qualifiant de «fils de pute corrompu».

La critique d’Obama de Trump pendant la campagne électorale était beaucoup moins agressive et de nature plus humoristique. Il a déclaré à une foule de Miami en octobre de l’année dernière: «Nous n’aurons pas un POTUS qui menace les gens de prison pour l’avoir simplement critiqué. Ce n’est pas un comportement normal, en Floride. Vous ne le toléreriez pas de la part d’un collègue… «Florida man» ne ferait même pas ce genre de choses. Pourquoi l’acceptons-nous du président? »