Obligations d’infrastructure à économie d’impôt : sachez combien d’impôts à payer à l’échéance et comment éviter les TDS

obligations d'infrastructure à long terme à économie d'impôt, impôt à l'échéance des obligations d'infrastructure, impôt retenu à la source, TDS, intérêts annuels, intérêts cumulés, formulaire 15G, formulaire 15H, impôt sur le revenu, contribuables résidents, contribuables non-résidents, PANBien que les obligations offraient des avantages fiscaux de 80CCF au moment de l’investissement, les intérêts sur les obligations sont toutefois imposables entre les mains des investisseurs.

Les obligations d’infrastructure à long terme à économie d’impôt émises au cours de l’exercice 2011-12 pour permettre des déductions allant jusqu’à 20 000 Rs du revenu imposable en vertu de l’article 80CCF de la Loi de l’impôt sur le revenu arrivent à échéance au cours de l’exercice 2021-2022.

Bien que les obligations offraient des avantages fiscaux de 80CCF au moment de l’investissement, les intérêts sur les obligations sont toutefois imposables entre les mains des investisseurs.

Ainsi, les obligations d’infrastructure à long terme permettant d’économiser de l’impôt n’étaient fondamentalement pas des obligations non imposables.

Deux options étaient proposées aux investisseurs : l’option de paiement d’intérêt annuel et l’option d’intérêt cumulatif.

Alors que les investisseurs qui ont opté pour le versement d’intérêts annuels ont déjà payé l’impôt sur le montant des intérêts perçus, les investisseurs qui ont opté pour l’option cumulative finiraient par payer plus d’impôt que l’impôt économisé l’année de l’investissement.

Obligation d’infrastructure : la confusion entre les obligations d’économie d’impôt et les obligations non imposables fait que les contribuables paient plus d’impôts que d’avantages

Imposition

Les intérêts sur les obligations d’infrastructure à long terme étant imposables, les intérêts perçus – annuellement pour les investisseurs ayant opté pour l’option annuelle et cumulés à l’échéance pour les investisseurs ayant opté pour l’option cumulative – par les investisseurs seront ajoutés au revenu imposable des investisseurs.

Ainsi, pour les investisseurs dans les tranches d’imposition inférieures, l’impôt à payer sera inférieur et il sera plus élevé pour ceux dans les tranches d’imposition supérieures.

TDS

Pour les contribuables résidents ayant opté pour l’option cumulative sous forme physique, le paiement des intérêts sera soumis à l’impôt retenu à la source (TDS) à 10 pour cent pour les cas où les paiements d’intérêts au moment du rachat dépassent 5 000 Rs.

Dans le cas où un tel détenteur d’obligations n’a pas de PAN valide ou, dans le cas où l’investisseur n’a pas produit ses déclarations de revenus au cours des deux dernières années et que l’agrégat TDS et TCS pour chacune de ces années est de Rs 50 000 ou plus, le taux TDS passera à 20 pour cent.

Aucun TDS ne sera applicable pour les investisseurs détenant les obligations sous forme demat.

Pour les contribuables non-résidents, le TDS à 31,2 pour cent s’appliquerait sur les paiements d’intérêts.

Comment enregistrer le TDS

Pour éviter les TDS, les détenteurs d’obligations résidents doivent soumettre 15G / 15H, le cas échéant. Ceux qui n’avaient pas fourni les détails du PAN au moment de l’investissement doivent mettre à jour le PAN avec les ACR respectifs dans le délai imparti par les émetteurs respectifs des obligations.

Les détenteurs d’obligations non-résidents doivent soumettre une ordonnance du fisc en vertu de l’article 197 / 195 spécifiant le taux NIL / TDS inférieur aux RTA respectifs dans les délais stipulés pour s’assurer que les TDS conformément aux taux spécifiés dans l’ordonnance sont appliqués.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide du calculateur d’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Share