Ordonnance du CERC : BSES s’approche du Centre pour cesser d’acheter de l’électricité à la centrale NTPC Dadri-1

Selon la réglementation tarifaire 2019 du CERC, les dcoms ont eu la possibilité de continuer à s’approvisionner en électricité depuis 25 ans selon des conditions convenues d’un commun accord avec les sociétés de production.

La Commission centrale de réglementation de l’électricité (CERC) a autorisé l’une des sociétés de distribution d’électricité de Delhi (discoms) BSES à contacter le ministère de l’électricité de l’Union pour désallouer sa part d’approvisionnement en électricité de la centrale Dadri-I de NTPC. La centrale fournit de l’électricité à un coût moyen de Rs 6,50/unité, ce qui en fait l’une des centrales électriques les plus coûteuses fournissant de l’électricité à la région de la capitale nationale. « Cela réduira le coût d’achat d’électricité des sociétés de distribution d’électricité (diiscoms) et contribuera à abaisser le tarif de l’électricité, bénéficiant ainsi aux 45 lakh consommateurs de BSES à Delhi », a déclaré un porte-parole de la discothèque privée de Delhi.

BSES avait conclu un contrat d’achat d’électricité (PPA) consolidé en juin 2007 avec NTPC pour la fourniture d’électricité à partir de ses différentes centrales, dont l’unité Dadri-1 de 840 mégawatts (MW). La validité du PPA était jusqu’en mars 2012, après quoi les deux parties ont conclu un PPA supplémentaire prolongeant la période de fourniture des dates d’expiration. La centrale Dadri-I, mise en service en décembre 1995, a achevé ses 25 années d’exploitation en novembre 2020 et BSES a affirmé que la validité du PPA était jusqu’à la fin de la vie des centrales respectives à partir desquelles NTPC devait fournir de l’électricité.

Selon la réglementation tarifaire 2019 du CERC, les dcoms ont eu la possibilité de continuer à s’approvisionner en électricité depuis 25 ans selon des conditions convenues d’un commun accord avec les sociétés de production. La réglementation accordait également au discom le « premier droit de refus » pour l’approvisionnement en électricité des anciennes centrales électriques. En conséquence, BSES a cherché en novembre 2020 à cesser de prendre l’électricité de la centrale de Dadri-I à partir du 1er décembre 2020. BSES a consommé 621 MW de la centrale de Dadri-1, soit 74 % de la capacité totale de l’unité.

NTPC a affirmé que les contrats avec BSES étaient des accords composites concernant l’approvisionnement en électricité d’un certain nombre de centrales de NTPC, notamment les centrales de Singrauli, Rihand Stage I, Anta, Auraiya, Dadri Gas, Unchahar Stage I et Dadri-I. Le producteur d’électricité géré par l’État a déclaré que BSES ne pouvait pas s’opposer à l’approvisionnement en électricité de la centrale Dadri-I en invoquant la vieillesse, tout en continuant à utiliser l’électricité des centrales de Singrauli et Rihand, qui avaient déjà terminé 25 ans avant Dadri-I.

Le CERC a déclaré que « même si des centrales telles que les centrales de Singrauli et de Rihand ont terminé 25 ans d’exploitation, les bénéficiaires ont la liberté d’exercer ou non leur droit de premier refus de se prévaloir de l’électricité de ces centrales ».

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Share