Osaka peut être expulsée de Roland-Garros si elle n’assiste pas aux conférences de presse

30/05/2021 à 18:19 CEST

.

les Japonais Naomi Osaka, numéro 2 mondial, a été sanctionnée ce dimanche d’une amende de 15 000 dollars pour ne pas avoir assisté à la conférence de presse après avoir passé le premier tour de Roland-Garros, dont les organisateurs ont menacé de l’expulser du tournoi si elle répétait ce comportement.

« Nous avons prévenu Osaka que s’il continue à refuser ses obligations médiatiques pendant le tournoi, il s’expose à d’autres conséquences liées au code de conduite (…) dont l’exclusion du tournoi », ont indiqué les organisateurs dans un communiqué également signé par officiels responsables des trois autres tournois du Grand Chelem. Les Japonais pourraient également recevoir des amendes plus élevées et voir leur participation aux autres grandes interdites, ont-ils ajouté.

Ossaka Il s’est exprimé depuis la piste après avoir surmonté le premier tour de Roland-Garros en battant la Roumaine Patricia Maria Tig 6-4, 7-6 (4), mais plus tard, comme il l’avait prévenu, il ne s’est pas rendu à la conférence de presse. La joueuse pense qu’affronter la presse nuit à sa santé mentale et a choisi de ne pas le faire.

Roland Garros a indiqué avoir alerté le joueur des conséquences du maintien de cette attitude dans un sport qui a réglementé l’obligation pour les joueurs de tennis d’être attentifs aux médias, en offrant son aide.

Share