in

Où se déroulent les JO 2024 ? Pays hôtes confirmés pour les trois prochains matchs après Tokyo 2020

Les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo devraient avoir lieu avec un an de retard en raison de la pandémie de COVID et se dérouleront du 23 juillet au 8 août 2021.

Après la cérémonie de clôture, l’accent sera mis sur les prochains jeux dans trois ans.

.

Les Jeux olympiques de 2024 auront lieu à Paris, en France

Les Jeux olympiques de 2024 se tiendront à Paris, France entre le 26 juillet et le 11 août 2024.

Cela fera suite au pays hôte de l’Euro 2016 puisque le Stade de France a été désigné comme stade principal.

Paris deviendra la deuxième ville à accueillir les Jeux olympiques pour la troisième fois (après Londres), après l’avoir déjà fait en 1900 et 1924.

Le processus d’appel d’offres a commencé en 2015 et s’est terminé deux ans plus tard en 2017.

Hambourg, Rome et Budapest se sont toutes retirées, ne laissant que Paris et Los Angeles en lice.

Les Jeux olympiques de 2028 auront lieu à Los Angeles, aux États-Unis

.

Les Jeux olympiques de 2028 auront lieu à Los Angeles, aux États-Unis

Un accord a été conclu pour que les Jeux olympiques de 2024 se déroulent à Paris et les Jeux olympiques de 2028 à Los Angeles entre le 21 juillet et le 6 août 2028.

Le Los Angeles Memorial Coliseum et le SoFi Stadium seront les deux sites principaux.

Après Londres et Paris, Los Angeles deviendra la troisième ville à accueillir trois fois les Jeux olympiques, après l’avoir déjà fait en 1932 et 1984.

Les Jeux olympiques de 2032 auront lieu à Brisbane, en Australie

.

Les Jeux olympiques de 2032 auront lieu à Brisbane, en Australie

Rien que cette semaine, il a été annoncé que Brisbane, en Australie, accueillerait les Jeux olympiques de 2032.

Brisbane Cricket Ground, plus connu sous le nom de « Gabba », devrait être le stade principal.

Les jeux se dérouleront du 23 juillet au 8 août 2032.

Le gadget pour maison intelligente le plus populaire d’Amazon est tombé à 19 $ aujourd’hui

Emmanuel Macron fustige le plan de carte de santé « brutal et illégal » | Monde | Nouvelles