Palmer : « Lando Norris a prouvé qu’il était à la hauteur de Lewis Hamilton »

Jolyon Palmer pense que Lando Norris a prouvé au Grand Prix de Russie qu’il était à la hauteur de Lewis Hamilton.

Après avoir décroché la pole position des qualifications à Sotchi, le McLaren pilote a passé la majeure partie de la course en tête du peloton, Hamilton devenant sa plus grande menace.

Avec seulement une poignée de tours à faire, son compatriote était à environ une seconde derrière lui, mais il semblait qu’il le retiendrait pour remporter sa première victoire dans le sport.

Tout a changé quand il a commencé à pleuvoir, avec Hamilton aux stands pour les inters et Norris essayant de rester sur les slicks, ce qui l’a finalement amené à tomber à la 7e place.

Néanmoins, avec ses performances quand il faisait encore sec, Palmer pense que le joueur de 21 ans a montré qu’il était à la hauteur du septuple champion du monde.

« Nous savons tous à quel point Hamilton est fort pour conduire dans des conditions humides – le plus souvent, il finit comme le vainqueur », a déclaré l’ancien pilote de F1 dans sa chronique pour le site officiel de la F1.

« Cela a fini par être le cas une fois de plus sur une Sotchi glissante, mais ce n’était que le résultat du fait que Norris ne s’est pas arrêté pour les pneus intermédiaires.

« À parité dans les conditions, Norris a prouvé qu’il était à la hauteur de Hamilton dans une bataille d’esprit devant, ce qui est extrêmement impressionnant de la part d’un pilote à la recherche de cette première victoire.

« Clairement, c’est l’arrêt au stand qui a fait la différence, et entre les deux premiers, c’était une décision d’équipe, plutôt qu’une décision de pilote, qui a remporté la course.

Obtenez le look Lando Norris avec la boutique officielle de Formule 1

La pluie a énormément mélangé l’ordre, avec Valtteri Bottas et Max Verstappen parmi ceux qui grimpent dans l’ordre tandis que Charles Leclerc et Sergio Perez, comme Norris, ont perdu des places.

Palmer dit que c’est parce que ceux plus loin avaient moins à perdre et n’étaient jamais plus disposés à prendre des risques en s’opposant tôt.

« Plus loin, d’autres pilotes ont fait un arrêt au stand précoce pour les inters et en ont profité », a-t-il ajouté.

« Des joueurs comme Valtteri Bottas et Kimi Raikkonen ont piqué les premiers et ont gagné, mais il s’agissait de pilotes qui étaient hors des points et n’avaient rien à perdre en jouant.

«Différents autres pilotes se sont également arrêtés en fonction de la difficulté avec laquelle ils se débattaient dans les conditions et en grande partie s’ils étaient en mesure de lancer les dés ou non.

« À l’avant, la décision a été beaucoup plus difficile. Norris et Hamilton ont bien fonctionné pendant quelques tours alors que la piste devenait de plus en plus humide. Norris n’a perdu que trois, puis deux secondes par rapport à Bottas lors des deux premiers tours lancés du Finlandais sur les intermédiaires. A ce stade, les inters étaient plus rapides mais pas assez pour faire un arrêt au stand et gagner au général.

« Cela explique la réticence des leaders à aller au stand, ainsi que des joueurs comme Fernando Alonso, Charles Leclerc et Sergio Perez, qui ont tous bien performé dans l’humidité. »

Verdict PlanetF1

Share