Paloma del Río, une journaliste de premier plan

25/10/2021

Le à 20:38 CEST

La première édition des Trophées Femme-SPORT 2021, dans le grand gala des femmes dans le sport, ne pouvait être mieux représentée en termes de la communication quoi dans Colombe de la rivière.

Les Prix ​​de la communication distingue la reconnaissance des personnes, institutions, initiatives ou organisations qui ont permis et encouragé la diffusion du sport féminin et ce journaliste sportif de Televisión Española (TVE) est l’un des pionniers qui représente le mieux le saut qualitatif et grande projection actuelle du journalisme féminin.

Ce prix sera décerné à l’une des journalistes qui ont ouvert la voie aux femmes dans le journalisme sportif de haut niveau, aux côtés de Mari Carmen Gauche, Mercedes Mila, Maria Antonia Martinez, Elena Sanchez Caballero, Olga Viza, Mari Cruz Esteban ou Maria Escario, parmi d’autres illustres journalistes d’avant, d’aujourd’hui et de toujours.

JUSQU’À QUINZE JEUX OLYMPIQUES

Colombe de la rivière est le commentateur sportif avec plus de diffusion des Jeux Olympiques derrière lui, ni plus ni moins quinze : neuf Jeux d’été de Séoul 1988 à Tokyo 2020 et six Jeux d’hiver de Lillehammer 1994 à Sotchi 2014.

LA ‘VOIX’ DES JEUX

Sans aucun doute, de Paris 2024 Les Jeux Olympiques ne seront plus les mêmes sans la « voix » de l’ouverture et de la clôture, avec un autre illustre collègue de TVE Quoi Amat Carceller, après quoi Colombe de la rivière confirme que Il prendra officiellement sa retraite de la télévision publique en avril 2023 lorsqu’il aura 63 ans.

A la retransmission de ces JJ.OO., sont également ajoutés quatre Jeux Méditerranéens de Lattaquié 1987 à Tarragone 2018, en plus de la couverture depuis 1986 de divers Mondial et Européen dans la spécialité de ses disciplines sportives : gymnastique artistique, gymnastique rythmique, patinage artistique sur glace et équestre.

MÉDAILLE D’OR DE L’ORDRE ROYAL DU MÉRITE SPORTIF

Le journaliste madrilène a également occupé divers postes au sein de la Direction des Sports de TVE, de rédactrice en chef (2009) à directrice des programmes sportifs (2009-2013), actuellement coordonnatrice des parrainages et des fédérations sportives depuis août 2014. En 2015, elle a reçu le prix Médaille d’Or de l’Ordre Royal du Mérite Sportif et la même année, il publie son livre autobiographique ‘Embrouillé dans la mémoire’, a récemment rejoint « Plus qu’olympique ».

Del Río : « C’est un honneur »

Paloma del Río, un emblème du journalisme, a été très flatté par un prix bien mérité qui reconnaît le travail d’un immense professionnel qui a couvert 15 Jeux Olympiques (neuf en été et six en hiver) en 35 ans de carrière. Oriol Nolis (directeur de TRVE en Catalogne) et Óscar Voltas (directeur général de Iberian Press Magazines) lui ont remis le prix.

« C’est un honneur de partager ce prix avec vous tous. Ici, beaucoup de gens aujourd’hui me mettent visage et corps. Maintenant, je récolte le fruit de nombreuses années de travail pour diffuser le sport des minorités et des femmes. Je continue de frapper aux portes alors qu’ils aient leur site et votre voix. Il ne se peut pas que nous ne traitions pas les athlètes comme ils le méritent », a-t-il affirmé..

« Parfois, je pense qu’ils ne parlent pas de moi (quand je reçois tant de compliments). Je le fais avec toute l’affection, avec tout le dévouement et avec tous les moyens dont je dispose. Et je continue de frapper à tous les portes pour qu’ils m’écoutent. Beaucoup de filles ont fait la course pour moi et c’est une fierté. Et cela va aussi à tous les journalistes sportifs, nous voulons être là », a ajouté Paloma del Río.

Share