Pandora parie sur les diamants de laboratoire

05/04/2021 à 09:26 CEST

SPORT.es

Le plus grand bijoutier du monde, Pandora, dit qu’il ne vendra plus de diamants extraits et il passera aux diamants exclusivement fabriqués en laboratoire. Les préoccupations concernant l’environnement et les pratiques de travail dans l’industrie minière ont conduit à une demande croissante d’alternatives aux diamants extraits.

Le PDG de Pandora, Alexander Lacik, a déclaré à la BBC que le changement faisait partie d’une campagne de développement durable plus large. Il a dit que l’entreprise le recherchait parce que “c’est la bonne chose à faire”. Ils sont également moins chers: “Fondamentalement, nous pouvons créer le même résultat que la nature a créé, mais à un prix très, très différent.”

Lacik explique qu’ils peuvent être fabriqués pour aussi peu que «un tiers de ce que c’est à partir de quelque chose que nous avons déterré du sol». En 2020, la production mondiale de diamants de laboratoire est passée de 6 à 7 millions de carats. Pendant, la production de diamants extraits est tombée à 111 millions de carats l’année dernière, et a culminé à 152 millions en 2017, selon un rapport du Antwerp World Diamond Center (AWDC) et du cabinet de conseil Bain & Company.