in

Pas besoin de vacciner les personnes qui avaient COVID ⋆ .

de WND :

Une étude réalisée par un hôpital de premier plan contredit les affirmations de Fauci et de la FDA

Contredisant les affirmations du Dr Anthony Fauci et de la FDA, une étude de la prestigieuse Cleveland Clinic a conclu qu’il n’était pas nécessaire de vacciner les personnes infectées par le virus qui cause le COVID-19.

L’étude a révélé que les personnes ayant déjà été infectées par le SRAS-CoV-2 ne bénéficient pas d’avantages supplémentaires de la vaccination, a rapporté News-Medical.Net

LA VÉRITÉ VIT sur https://sgtreport.tv/

La découverte correspond à une étude publiée le mois dernier dans Nature par des chercheurs de la Washington University School of Medicine à St. Louis concluant que même les cas bénins ou asymptomatiques de COVID-19 peuvent produire une immunité durable qui protégerait contre les infections répétées.

Fauci, le conseiller sur les coronavirus de la Maison Blanche, a récemment déclaré à Business Insider que les vaccins sont « meilleurs que la réponse traditionnelle que vous obtenez d’une infection naturelle » et que tout le monde devrait se faire vacciner contre le COVID. Et le mois dernier, la Food and Drug Administration a publié un avis disant la même chose.

TENDANCE : Aperçu 2022 ? Le bastion démocrate hispanique devient le parti républicain

Mais l’étude de la Cleveland Clinic n’a trouvé aucune différence significative dans l’incidence du COVID-19 entre les participants précédemment infectés et vaccinés.

Aucune incidence d’infection par le SRAS-CoV-2 n’a été observée chez les participants précédemment infectés avec ou sans vaccination.

L’étude de Cleveland a suivi 52 238 employés de la clinique qui ont chacun reçu deux doses du vaccin Pfizer/BioNTech ou Moderna COVID-19 à un intervalle de 28 jours. Parmi eux, 5% avaient déjà été infectés par le SRAS-CoV-2.

News-Medical.Net a résumé les implications de l’étude.

“Un message pratique et utile serait de considérer que le COVID-19 symptomatique est aussi bon que d’avoir reçu un vaccin, et que les personnes qui ont eu COVID-19 confirmé par un test de laboratoire fiable n’ont pas besoin du vaccin”, a déclaré le site d’information. .

C’est également la conclusion de l’épidémiologiste de l’Université de Yale, le Dr Harvey Risch.

Les personnes infectées n’ont pas besoin du vaccin

Il a signalé à WND une étude massive en Israël qui a révélé que les personnes qui avaient été testées positives pour le nouveau coronavirus au cours des trois mois précédents ou plus avaient au moins autant de protection contre les nouvelles infections, les hospitalisations et les décès que les personnes vaccinées.

“Les gens deviennent immunisés en survivant à l’infection”, a fait valoir Risch, professeur d’épidémiologie au département d’épidémiologie et de santé publique de la Yale School of Public Health et de la Yale School of Medicine.

Dans un e-mail à WND, il a expliqué que les anticorps sériques et les anticorps anti-cellules T – les globules blancs qui attaquent les infections – démontrent des antécédents d’infection.

Risch a déclaré que la FDA a raison de dire que les anticorps de l’infection ne sont pas les mêmes que les anticorps post-vaccination. Mais cela n’a pas d’importance, a-t-il soutenu.

Lire la suite @ WND.com

L’UE accusée d’empiéter sur la souveraineté de l’Allemagne alors que Bruxelles poursuit Berlin | Politique | Nouvelles