Pau Gasol et une foutue appendicite

Pau Gasol a gagné deux anneaux NBA, deux ligues ACB, une coupe, une coupe du monde, trois européennes et il a disputé deux finales olympiques (il a trois médailles). Mais demain, à 40 ans, il disputera sa première finale d’Euroligue. La possibilité de compléter un CV de rêve par un joueur légendaire qui, si Barcelone gagne, rejoindrait Toni Kukoc comme le seul à avoir réussi à ajouter un anneau NBA, une Coupe du monde, un Eurobasket et l’Euroligue.

Pau est allé en NBA dès ses 21 ans. Son explosion dévastatrice lors de la saison 2000-01 a accéléré une sortie chantée … mais qui semblait un peu plus lointaine quelques mois plus tôt. Le 21 juin, il a remporté la Ligue à Raimundo Saporta à Madrid et le 27 juin, encore âgé de 20 ans (il a eu 21 ans le 6 juillet) a été choisi avec le numéro 3 par les Hawks d’Atlanta et échangé aux Grizzlies qui déménageaient de Vancouver à Memphis.

Au cours de cette saison 2000-01, à l’âge de 20 ans, Pau a remporté la Ligue et la Coupe avec Barcelone et a été MVP des deux finales. J’aurais pu ajouter l’Euroligue mais le Barça, même s’il était favori, est tombé en huitièmes de finale contre Benetton : 0-2 alors qu’il était parti favori. Mais Nacho Rodríguez et Sarunas Jasikevicius (maintenant entraîneur de Pau) et Gasol lui-même n’a pas pu jouer la série car il se remettait d’une appendicite. Ce fut la seule épine dans une belle année qui, en Europe, s’est soldée par une défaite face à l’équipe italienne dans laquelle Jorge Garbajosa (président de la FEB et intime de Pau), Pittis, Nicola, Marcus Brown…

Pau savait déjà ce que c’était que de jouer un Final Four. En 2000, il était à Thessalonique, où le Barça s’est incliné en demi-finale (65-51) contre le Maccabi. A 19 ans, Pau a joué 7 minutes et ajouté 2 points et 2 rebonds. Lorsqu’il a affronté Armani Milan hier, cela faisait plus de 21 ans depuis cette date en Grèce.

Pau avait fait ses débuts à l’ACB le 17 janvier 1999 à Cáceres. La saison suivante, 1999-00, il saute définitivement en équipe première, et par la suite vient son débouchage. Les problèmes entre Aíto et le pivot Seikaly, qui était arrivé en signe de projection historique et était une déception pour la mémoire, ils ont ouvert grand les minutes dans le jeu intérieur après des semaines à jouer en tant qu’attaquant, poste dans lequel se trouvaient Arturas Karnisovas et Rodrigo De La Fuente.

Pau a ébloui la Malaga Cup, où il a fusionné le Real Madrid (80-77) avec 25 points, 6 rebonds, 3 passes décisives et un PIR de 39. Et puis il a répété MVP de la Ligue, un 3-0 du Barça aux Blancs dans lequel Pau a particulièrement brillé lors du dernier match, en territoire rival : 22 points, 10 rebonds et une section à retenir au troisième quart, dans laquelle il a marqué 12 points pour son équipe pour briser le match (de 46-46 à 51-59) après une excellente première mi-temps d’Alberto Herreros. Un triple de Gasol l’a rendu 57-74 qui était déjà final. Pau a été champion, puis il a remporté le bronze avec l’Espagne au championnat d’Europe de Turquie en 2001, puis… il est allé en NBA.

Share