Paul Stanley de Kiss dit qu’il s’est « mal exprimé » lorsqu’il a qualifié le producteur de « Destroyer » Bob Ezrin de « toxicomane fonctionnel »

Paul Stanley dit qu’il s’est « mal exprimé » lorsqu’il a dit Bob Ezrin était un « addict fonctionnel » pendant la réalisation de EMBRASSER‘s « Destructeur » album.

le EMBRASSER le guitariste/chanteur a fait la remarque désobligeante dans le nouveau A&E documentaire « Biographie: KISStory », qui relate les cinq décennies d’activité du groupe et présente des archives et, dans certains cas, des séquences inédites, ainsi que de nombreuses nouvelles interviews avec Stanley et bassiste Gène Simmons et les commentaires d’autres membres du groupe, producteurs et admirateurs.

Le vendredi (2 juillet), Stanley pris à son Twitter d’écrire : « Words Hurt. Dans notre documentaire, j’ai parlé de mon cher ami Bob Ezrin en tant que « addict fonctionnel » pendant que nous faisions Destructeur. L’impact de ce mot a été perdu sur moi. Bien que cela ne soit pas voulu, la blessure et la stigmatisation qui y sont attachées sont de grande envergure. Cette déclaration était inexacte, pas vraie et je me suis mal exprimé. »

Ezrin produit trois EMBRASSER albums — « Destructeur » (1976), « Musique de ‘The Elder' » (1981) et « Vengeance » (1992) – et a aidé le groupe à réaliser sa percée commerciale. Même si « Vivant! » a été EMBRASSERpremier disque d’or, « Destructeur » a été le premier à se vendre à un million d’exemplaires en moins d’un an. Il est depuis certifié double platine.

Dans une interview de 2016 avec Rolling Stone, Stanley déclaré à propos de la « Destructeur » expérience d’enregistrement : « Ce fut vraiment une période glorieuse et excitante, parce que Bob était le conseiller du camp, le directeur du camp. Il portait un sifflet autour du cou et nous a appelés campeurs. Vous devez comprendre qu’à ce stade, nous nous considérions comme des « rock stars » et nous n’acceptions de merde de personne. Mais nous nous sommes boutonnés les lèvres et nous nous sommes mordus la langue avec Bob. Il était la voix de l’expérience et en savait clairement plus que nous. C’était donc en quelque sorte un camp d’entraînement. »

Paul a poursuivi en disant qu’il avait regardé Ezrin « en tant que mentor, et il a vraiment élevé la barre pour nous en termes de paroles. Jusque-là, très honnêtement, et pour dire les choses aussi simplement que possible, nous écrivions des chansons » baise-moi, suce-moi «  », a-t-il expliqué. « Bob ne voulait rien de tout cela. Il voulait plus une expérience de la psyché, de la mentalité de la jeunesse et de ce que nous faisions, par opposition à la physicalité de celle-ci. Il refusait les paroles et nous renvoyait. »

Les quatre heures « KISStory » créé à la fin du mois dernier. Il comprend les commentaires des musiciens Dave Grohl et Tom Morello, directeur Doc McGhee, Ezrin et d’autres. Stanley a récemment déclaré que les membres originaux As Frehley et Pierre CrissLes extraits sonores de pendant le documentaire proviennent d’interviews d’archives car tous deux voulaient être payés et avoir les « droits de montage final » afin de faire partie du projet. En plus, Criss n’accorderait pas la permission aux documentaristes d’utiliser la chanson « Beth » – qu’il a co-écrit – dans le film.

Mots clés:

embrasser

Publié dans:
Nouvelles

COMMENTAIRES

Pour commenter une histoire ou une critique de BLABBERMOUTH.NET, vous devez être connecté à un compte personnel actif sur Facebook. Une fois connecté, vous pourrez commenter. Les commentaires ou les publications des utilisateurs ne reflètent pas le point de vue de BLABBERMOUTH.NET et BLABBERMOUTH.NET n’approuve ni ne garantit l’exactitude des commentaires des utilisateurs. Pour signaler du spam ou tout commentaire abusif, obscène, diffamatoire, raciste, homophobe ou menaçant, ou tout ce qui pourrait enfreindre les lois applicables, utilisez les liens « Signaler à Facebook » et « Marquer comme spam » qui apparaissent à côté des commentaires eux-mêmes. Pour ce faire, cliquez sur la flèche vers le bas dans le coin supérieur droit du commentaire Facebook (la flèche est invisible jusqu’à ce que vous la survoliez) et sélectionnez l’action appropriée. Vous pouvez également envoyer un e-mail à blabbermouthinbox(@)gmail.com avec les détails pertinents. BLABBERMOUTH.NET se réserve le droit de « masquer » les commentaires pouvant être considérés comme offensants, illégaux ou inappropriés et de « bannir » les utilisateurs qui violent les conditions d’utilisation du site. Les commentaires cachés apparaîtront toujours à l’utilisateur et à ses amis Facebook. Si un nouveau commentaire est publié par un utilisateur « banni » ou contient un mot sur liste noire, ce commentaire aura automatiquement une visibilité limitée (les commentaires de l’utilisateur « banni » ne seront visibles que par l’utilisateur et ses amis Facebook).

Share