C’est bientôt Halloween, et cette année, cette célèbre fête se déroulera dans un contexte assez particulier imposé par la Covid-19. Alors qu’on remarque une recrudescence des cas de contamination, beaucoup s’inquiètent sur le déroulement des activités habituelles d’Halloween. Chasse aux bonbons ou soirées déguisées, Marseille News vous révèle les risques en cours et vous propose des alternatives pour une Halloween en toute sécurité.

Doit-on fêter Halloween cette année comme d’habitude ?

C’est la question présente dans tous les esprits alors que le 31 octobre approche à grands pas. Comme réponse, les professionnels de la santé estiment que cette année, il serait plus raisonnable de ne pas célébrer Halloween comme il est de coutume. Pour cause, le nombre de cas de personnes contaminées est en constante augmentation.

Fêter Halloween en 2020, revient à s’exposer et à laisser une ouverture au virus. De plus, à l’heure actuelle, il est préférable de maintenir les enfants à la maison et de protéger les personnes vulnérables, comme les séniors, plus en proie à la maladie.

Quels risques présentent les activités traditionnelles d’Halloween ?

Les festivités d’Halloween sont généralement marquées par le porte à porte des enfants pour la collecte des bonbons et friandises. Dans le contexte actuel, cette activité présente de hauts risques car il n’y a aucune garantie que les personnes ouvrent leurs portes avec un masque. Aussi, lorsqu’on sait que le virus se transmet par voie orale à travers des gouttelettes de salive émises quand on parle, tousse ou éternue, il serait très facile de propager le virus par cette pratique.

Vous vous direz certainement que les enfants présentent moins de risques de contamination mais ils sont généralement accompagnés d’adultes qui sont concernés par la question. De plus, toucher les bonbons, les manger ou porter la main au visage après avoir été en contact avec des friandises offertes sont autant de moyens de propager le virus difficile à maîtriser.

Une autre activité d’Halloween et non moins risquée reste les soirées déguisées. Elles s’organisent souvent en groupe, en famille ou entre voisins. Il s’agit de rassemblement festif où le respect des gestes barrières ne saurait être effectif. D’ailleurs, le professeur Matthieu Revest, infectiologue au CHU de Rennes affirme que la probabilité de contamination au Covid-19 est plus élevée en intérieur qu’en extérieur.

Comment fêter Halloween sans risque de contamination à la Covid-19 ?

Pour limiter au maximum les rafles de la Covid-19, il est important d’adopter les bons comportements pendant la fête d’Halloween. Au-delà du lavage régulier des mains et du port obligatoire de masques qui ne sont plus négociables, il est préférable de ne pas organiser de chasse aux bonbons Halloween entre voisins.

Aux États – Unis, les soirées déguisées sont proscrites cette année. Les autorités exhortent les familles à organiser des concours de déguisements virtuels afin d’éviter les contacts. Elles proposent aussi des activités de sculptage de citrouilles en famille pour garder l’esprit d’Halloween et apporter du fun à la fête malgré la covid.

Pour finir, les plus gros fanatiques d’Halloween qui souhaitent fêter comme à l’accoutumée sont tenus de respecter les consignes de sécurité. Ils doivent observer la distanciation physique réglementaire et trouver des moyens ingénieux pour ne pas se toucher au moment de récupérer les friandises dans le sceau à bonbons.