Les commentaires du Prince ont laissé entendre que Harry souhaitait participer à la politique aux États-Unis.

Les précédents commentaires du prince Harry sur son rôle dans l’élection présidentielle américaine de cette année ont suscité beaucoup de spéculations aux yeux des experts.

Cette spéculation est apparue après que les commentaires du prince Harry sur le fait de ne pas abandonner “cette” élection présidentielle ont suscité plusieurs soupçons, selon le site Geo News.

Le commentaire en question a été cité par le Daily Mail et fait suite aux commentaires du prince selon lesquels il n’avait jamais voté lors des élections britanniques auparavant. C’est à cette époque que le prince a déclaré : “Lors de cette élection, je ne pourrai pas voter ici aux États-Unis.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

This afternoon, The Duke and Duchess of Sussex attended the annual Commonwealth Service at Westminster Abbey on Commonwealth Day, alongside Her Majesty The Queen and Members of The Royal Family. The Commonwealth is a global network of 54 countries, working in collaboration towards shared economic, environmental, social and democratic goals, and the Service today seeks to highlight the vast community which spans every geographical region, religion and culture, embracing diversity amongst its population of 2.4 billion people, of which 60 percent are under 30 years old. As President and Vice-President of the @Queens_Commonwealth_Trust, The Duke and Duchess of Sussex have been passionate advocates of the Commonwealth having spent many years working closely with the next generation of Commonwealth leaders. The theme of the Commonwealth for 2020 is ‘Delivering A Common Future: Connecting, Innovating, Transforming’, placing emphasis on youth, the environment, trade, governance, and ICT (Information and Communications Technology) and innovation. From working to protect the earth’s natural resources and preserving the planet for generations to come, to championing fair trade and empowering the youth of today to transform the communities of tomorrow, the Service celebrates the Commonwealth’s continued commitment to delivering a peaceful, prosperous and more sustainable future for all. Photo © PA

Une publication partagée par The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) le

Si la royauté britannique envisage cet effort, il devra probablement rester aux États-Unis pendant au moins trois ans et obtenir une carte verte avant que son souhait ne soit exaucé.

La dernière discussion ouverte et honnête du Prince Harry sur la politique s’est produite avec Time 100, où lui et Meghan Markle ont ouvertement soutenu Joe Biden en tant que nouveau président des États-Unis.

Des sources proches du prince ont également refusé de commenter et ont choisi de garder le silence sur une “affaire privée”.

Cependant, la source a ajouté : “Ils ne travaillent pas la royauté. Ce sont des citoyens privés et il est compréhensible qu’ils souhaitent que ces questions restent privées.

Pour tous ceux qui sont accros à la politique, le statut d’immigration du prince Harry n’est pas encore clair car il existe toute une série de visas pour les citoyens britanniques. L’un d’entre eux comprend le visa O-1 destiné aux “personnes ayant des capacités ou des réalisations extraordinaires” ou à celles qui ont “bénéficié d’une reconnaissance nationale ou internationale”.

Si le Prince choisit de passer par toute cette procédure, il pourra un jour se porter candidat à la présidence, mais il ne pourra jamais obtenir un siège dans le bureau ovale du Président, car celui-ci n’est accessible qu’à un “citoyen né”.