Sneakerheads est une série américaine de six épisodes diffusée sur Netflix en septembre 2020 inscrit dans la catégorie des comédies pour ce qui est de son genre cinématographique. Il s’agit d’une conception spéciale que l’entreprise multinationale a particulièrement adressée à un public cible.

Sneakerheads et Netflix

Sneakerheads est une réalisation américaine retransmise par Netflix pour le compte des amateurs des sneakers. Netflix a diffusé ce projet de test audiovisuel des produits de grandes marques de chaussures avec le groupe Complex. Sneakerheads est une série de comédie secondaire, mais aussi une source de curiosité pour les amateurs de sneakers et de l’univers du streetwear.

Les producteurs de ce chef-d’œuvre cinématographique ont eu à rassembler deux générations de geeks pour le tournage. Il s’agissait dans le pitch, d’un côté, des jeunes ayant une parfaite maîtrise des nouveaux codes et tuyaux de communications des sneakers.

De l’autre côté se trouvaient des acteurs un peu moins jeunes (la quarantaine environ) et ne possédant pas des informations sur les nouveautés du domaine. Sneakerheads est un film d’histoire-choc entre les deux générations et qui aborde des sujets simples puis complexes.

Le récit de Sneakerheads

Le film popularisé par Netflix relate des ennuis de l’acteur Devin qui pour des raisons économiques cachait son admiration pour les sneakers à sa famille. Lorsqu’il décida de s’octroyer un basket qui vient de sortir, il y retrouve sur le lieu d’achat Bobby son vieil ami. Il perdit de l’argent en voulant suivre les habitudes de ce dernier qui a moins de responsabilités que lui.

L’histoire devient plus intéressante lorsque Devin et Bobby font la connaissance de Nori et de Stuey. Nori est une grande amatrice et une bibliothèque d’informations et sur les chaussures baskets. Stuey est un aventurier qui apprendra aux trois autres la valorisation de l’union, de l’amitié, des vieux rêves et des objectifs escomptés.

Les termes abordés dans Sneakerheads

Les six épisodes de cette série comédie ont eu à aborder des problèmes et situations de vie courante. La forme prise est l’humour pour expliquer la difficulté à combiner les besoins de la famille et les passions instinctives. Le film expose aussi les difficultés du manque de communication en couple et les conceptions des femmes. Cette œuvre cinématographique n’est pas essentiellement historique, mais surtout culturelle.

Elle relate la culture de nombreuses personnes et tire sa source de l’expérience personnelle de l’auteur. En effet, le créateur s’est inspiré de la vente par accident des Airs Jordan 4 qu’il a reçus du basketteur Michael Jordan. Cette action effectuée par sa mère lui aurait provoqué une nostalgie qui marqua sa vie.

Le film parle également de la légende urbaine, des rites de vente aux enchères et de revente des chaussures et des choses de vie folles.