Perplexe, Max Verstappen pense que les pénalités du moteur doivent être revues

Max Verstappen de Red Bull estime que le système de pénalités moteur n’a pas de sens et appelle donc à repenser.

Selon les règles actuelles de la Formule 1, les pilotes sont limités à définir un nombre de chaque composant qu’ils peuvent utiliser librement au cours d’une saison, mais après cela, des pénalités commencent à être appliquées pour les nouveaux éléments pris.

Un changement complet de groupe motopropulseur signifie passer en fond de grille, si les pilotes ont déjà dépassé leur allocation de trois, tandis que prendre n’importe quel élément au-dessus de la limite pour la première fois signifie une chute de grille de 10 places.

Mais après cela, si un pilote prend une autre nouvelle version de ce même élément, la pénalité sur la grille n’est que de cinq places.

Récemment, au Brésil, Lewis Hamilton a pris un nouveau moteur à combustion interne qui l’a rétrogradé de cinq places sur la grille, mais de retour au GP de Turquie, où il avait dépassé la limite pour les ICE pour la première fois, le pilote Mercedes a été amarré de 10 places.

Et donc, interrogé par Motorsport.com sur ses réflexions sur les pénalités du groupe motopropulseur, et qu’il ne s’agissait que d’une pénalité de cinq places pour des changements de moteur supplémentaires après le premier, Verstappen a estimé que c’était « quelque chose qui doit être examiné ».

« La première fois c’est 10 places en arrière et après c’est cinq, et je trouve ça un peu illogique, explique-t-il.

« Si vous continuez à prendre des pénalités de moteur, je pense que cela devrait rester le même [number of grid places], parce que vous dépassez toujours la même limite.

« Oui, c’est quelque chose qui pourrait être examiné, car au Brésil, vous avez clairement vu que le reste des équipes n’avait aucune chance de faire quoi que ce soit contre nous. [Red Bull and Mercedes].

« Donc une pénalité comme ça [five places] n’est pas vraiment un gros problème.

Hamilton était en pleine forme au Brésil, partant de la 10e place et dépassant Verstappen pendant la course pour remporter une victoire impressionnante.

Cette domination s’est ensuite poursuivie lors du Grand Prix du Qatar suivant, où Hamilton a décroché la pole position et s’est élancé vers la victoire lors de ce qui était la première visite de la Formule 1 sur le circuit international de Losail.

Ces victoires consécutives lui ont permis de se rapprocher à moins de huit points du leader du championnat des pilotes Verstappen avec deux courses à disputer.

Share