in

Pierre Gasly envisage de changer sa malchance à Bakou

Pierre Gasly n’a pas encore marqué de points en Formule 1 à Bakou, mais compte bien y remédier après un week-end monégasque encourageant.

Le Français a déjà disputé le Grand Prix d’Azerbaïdjan à deux reprises, en 2018 pour Toro Rosso lorsqu’il a terminé 12e et l’année suivante lors de sa demi-saison malheureuse avec Red Bull, partant de la voie des stands et abandonnant au 38e tour sur 51 avec un défaillance de l’arbre de transmission.

Pendant la majeure partie de cette saison, les temps d’essais et de qualifications de Gasly ont été plus prometteurs qu’il n’a pu en offrir en courses, mais Monaco a été meilleur pour le pilote AlphaTauri alors qu’il partait et terminait sixième – avec Lewis Hamilton une place derrière lui tout au long de la saison.

Comme Monaco, Bakou est un circuit urbain – bien qu’avec des caractéristiques différentes, notamment une longue ligne droite – et le joueur de 25 ans sera déçu s’il ne peut pas s’améliorer de manière significative par rapport à ses résultats du dimanche précédent.

“J’aime bien le circuit”, a déclaré Gasly à l’équipe AlphaTauri dans leur aperçu de la course.

« J’ai terminé deuxième en GP2 il y a quelques années, mais en F1, même si j’étais assez compétitif, j’ai toujours eu de la malchance, mais je prévois de changer cela cette semaine. J’espère que nous pourrons performer à un niveau similaire voire meilleur qu’à Monaco. »

Mettez la main sur la marchandise Pierre Gasly via la boutique officielle de la Formule 1

Sans faute de sa part, faisant simplement son travail du mieux qu’il pouvait, Gasly a aggravé la frustration de Hamilton à Monaco alors que le champion du monde n’a vu que l’arrière de l’AlphaTauri tout au long des 78 tours pour perdre son avance au classement du titre face à Max Verstappen.

“Pendant la course, vous ne pensez pas vraiment à qui conduit la voiture derrière vous, même si bien sûr je savais que c’était lui”, a déclaré Gasly.

“Mais j’ai compris qu’il n’y avait vraiment aucun moyen pour lui de s’en sortir et que tout se résumerait à l’arrêt au stand. Je devais juste me concentrer, me concentrer sur mon pilotage et l’équipe a également joué son rôle avec la stratégie pour le garder derrière. Cela a livré notre meilleur résultat de l’année jusqu’à présent.

« Depuis lors, j’ai passé du temps dans le simulateur au Royaume-Uni, puis je suis parti pour Bakou via Dubaï. C’est beaucoup de voyages mais c’est pour la bonne cause car nous nous dirigeons vers une partie de saison très chargée.

“Je dirais que Bakou est une piste vraiment inhabituelle et qu’elle a quelque chose en commun avec Monaco, étant un circuit urbain au centre d’une ville, donc ce n’est pas une sorte de piste normale.”

Suivez-nous sur Twitter @Planète_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Niklas Süle du Bayern Munich comprend que l’Allemagne aura les mains pleines avec la France et le Portugal

Le ministre en chef d’Odisha, Naveen Patnaik, écrit aux CM au sujet de «l’approvisionnement centralisé en vaccins», recherche un consensus