PIL cherche à mettre en place un tribunal de la TPS pour réduire l’arriéré des affaires

Le projet de loi sur la TPS a été adopté par les deux Chambres du Parlement en 2016 et la Loi de 2017 sur les biens et services centraux est entrée en vigueur le 1er juillet de cette année seulement.Le projet de loi sur la TPS a été adopté par les deux Chambres du Parlement en 2016 et la Loi de 2017 sur les biens et services centraux est entrée en vigueur le 1er juillet de cette année seulement.

Un PIL de la Cour suprême a demandé des instructions au Centre pour la mise en place du Tribunal d’appel de la taxe sur les produits et services, tel que mandaté en vertu de la Loi de 2017 sur les produits et services centraux, afin d’éviter les difficultés causées aux plaideurs et de réduire l’énorme arriéré d’affaires.

Même après quatre ans d’entrée en vigueur de la loi CGST, le tribunal n’a pas été constitué, a affirmé l’avocat militant Amit Sahni dans son PIL. Le projet de loi sur la TPS a été adopté par les deux Chambres du Parlement en 2016 et la Loi de 2017 sur les biens et services centraux est entrée en vigueur le 1er juillet de cette année seulement.

« La constitution des bancs nationaux et autres du tribunal d’appel en vertu de l’article 109 de la loi CGST de 2017 est une nécessité absolue de l’heure et les intimés (le gouvernement) ne peuvent pas traîner sa constitution pour une durée indéterminée », a déclaré Sahni, ajoutant que le les justiciables sont incapables d’obtenir une justice rapide.

Déclarant que le gouvernement ne mettait délibérément pas en place le tribunal de la TPS, Sahani a déclaré que la TPS avait été introduite dans le but de simplifier les lois fiscales en subsumant plusieurs lois fiscales à différents niveaux central et étatique en une seule et de réduire le fardeau du paiement de plusieurs impôts prélevés sur l’épaule des citoyens ordinaires.

« Toute personne lésée par l’ordonnance rendue par l’autorité d’appel en vertu de l’article 107 ou par l’autorité de révision en vertu de l’article 108 peut faire appel devant le tribunal d’appel en vertu de l’article 112 dans les trois mois suivant l’adoption de cette ordonnance », indique la pétition, ajoutant que ces appels découlant contre les ordonnances/instructions adoptées par l’autorité d’appel sont pendantes en raison de l’absence de tout tribunal d’appel, défiant ainsi les objectifs de l’introduction de la Loi sur la TPS.

Plus tôt cette année, la Haute Cour d’Allahabad avait également ordonné au gouvernement central de préciser par notification en vertu de la loi CGST, la création du banc d’État du tribunal de la TPS à Allahabad et de quatre bancs régionaux à Ghaziabad, Lucknow, Varanasi et Agra.

Share