Plan de transfert tardif suspendu pour la star d’Arsenal en raison de demandes impossibles

Galatasaray aurait rejoint Besiktas dans la course pour emmener le milieu de terrain d’Arsenal Mohamed Elneny en Turquie, mais aucun des deux n’a eu de chance.

Alors que la fenêtre de transfert est fermée en Angleterre et dans la plupart des ligues majeures européennes, les clubs turcs peuvent encore signer jusqu’au 8 septembre. Il pourrait offrir à plusieurs joueurs une piste intéressante à envisager. Elneny fait partie de ceux qui ont été pris en considération par les équipes de la Super Lig.

L’international égyptien avait déjà passé la saison 2019-2020 en prêt à Besiktas par Arsenal, qui l’avait initialement recruté du côté suisse de Bâle en 2016.

Elneny a fait 36 ​​apparitions avec Besiktas, avant de jouer 41 fois à son retour à Arsenal la saison dernière. Il a joué une fois en Premier League et une fois en Coupe EFL jusqu’à présent ce trimestre.

Mais des doutes ont été émis sur son avenir à l’Emirates Stadium en raison de l’intérêt de la Turquie. Un rapport publié jeudi a révélé que Besiktas voulait qu’un accord soit conclu d’ici la fin de la journée afin qu’ils puissent l’ajouter à leur liste d’équipes de la Ligue des champions.

Il a été affirmé qu’ils avaient déposé une offre officielle, mais le week-end, Elneny reste dans les livres d’Arsenal.

En fait, il semble qu’il puisse le faire jusqu’en janvier au moins. Selon Milliyet, non seulement les efforts de Besiktas pour le signer ont échoué, mais il en va de même d’une tentative rivale de Galatasaray.

Le média turc affirme que Besiktas n’a pas réussi à trouver un accord avec Elneny malgré les négociations. Par conséquent, ils ont signé Miralem Pjanic en prêt de Barcelone à la place.

Quant à Galatasaray, ils auraient contacté Arsenal et auraient appris que le club de Premier League était ouvert à la vente. Elneny est en fin de contrat à la fin de la saison, donc les Gunners préféreront peut-être encaisser tant qu’ils le peuvent.

Mais ce ne sera apparemment pas Galatasaray qui leur donnera cet argent. Le rapport ajoute que les finalistes de la saison dernière dans l’élite turque ont également dû se retirer en raison des revendications salariales d’Elneny.

Le joueur de 29 ans voulait un contrat de quatre ans d’une valeur de 2,5 millions d’euros par saison, ce qui était hors de portée de Galatasaray. Par conséquent, le président du club a demandé à ses détecteurs de talents de rechercher des solutions moins chères.

Où cela laisse Elneny reste à voir. Il semble qu’il soit sur le point de terminer la dernière année de son contrat avec Arsenal, à moins qu’une autre option ne se présente pour lui en janvier. Même alors, il pourrait signer un accord de pré-contrat avec un club étranger et rester avec Arsenal jusqu’à l’expiration de son contrat.

Il a fait un total de 132 apparitions pour les Gunners au fil des ans, fournissant huit passes décisives et cinq buts.

Mais il fait face à une bataille pour en égaler autant qu’il en a fait la saison dernière. Il y a la concurrence de Granit Xhaka, Albert Sambi Lokonga et Thomas Partey dans le rôle de milieu de terrain défensif.

Même ainsi, il semble qu’il reste pour le combat.

Edu honnête sur les difficultés d’Arsenal

Ce n’est pas un bon début de saison pour Arsenal. Ils sont sans victoire et sans but depuis leurs trois premiers matchs de Premier League.

Un certain soulagement est venu avec une raclée 6-0 de West Brom en Coupe Carabao. Mais la pression monte malgré tout sur l’entraîneur Mikel Arteta.

Le directeur technique Edu a également été mis à l’honneur en raison de leur bilan de transfert décevant ces dernières années.

Tout en étant conscient de la situation, cependant, Edu a exhorté les critiques à ne pas se précipiter dans les jugements.

Le Brésilien a déclaré à Sky Sports : « Nous avons souffert l’année dernière parce que nous avons perdu beaucoup de joueurs et nous n’avions pas vraiment de bons renforts pour jouer.

«Je crois que nous avons besoin d’une équipe pour gagner des matchs. Nous avons besoin d’une équipe pour être en bonne position à la fin de la saison car il ne s’agit pas seulement du premier XI. Nous avons besoin d’une fondation.

« Bien sûr, cela nous a fait mal d’être dans cette situation. Nous sommes blessés, je suis blessé. Je ne veux pas voir le club là-bas, mais je veux voir l’équipe jouer ensemble. Jugeons l’équipe quand ils jouent ensemble.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter quotidienne de TEAMtalk…

«Pourquoi quelques clubs autour de la Premier League ne font-ils que signer un ou deux joueurs? C’est parce qu’ils ont déjà la fondation. Ils ont déjà préparé l’équipe. Je suis désolé, mais la réalité est que nous ne le faisons pas.

« Je comprends la pression. Je comprends la pression sur moi, Mikel, le conseil d’administration et le club parce que la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement n’est pas acceptable.

« Mais maintenant, c’est le moment pour tout le monde d’être ensemble et j’aimerais voir les gens avancer dans les moments difficiles et prendre la responsabilité. Je suis responsable de ce que nous faisons.

LIRE LA SUITE: Arsene Wenger ferme sur le retour d’Arsenal alors qu’il répond au discours de limogeage de Mikel Arteta

Share