Plus de 1 crore de travailleurs informels enregistrés sur le portail e-Shram

En près de 24 jours, plus de 1 crore de travailleurs se sont inscrits sur le portail, selon le communiqué.  (Image représentative)En près de 24 jours, plus de 1 crore de travailleurs se sont inscrits sur le portail, selon le communiqué. (Image représentative)

Plus d’un million de travailleurs non organisés se sont inscrits sur le portail e-Shram, a annoncé dimanche le ministère du Travail.

Plus d’un crore de travailleurs non syndiqués se sont inscrits sur le portail e-Shram, qui est la première base de données nationale indienne sur les travailleurs non syndiqués, a indiqué le ministère dans un communiqué.

La volonté de faciliter l’enregistrement des travailleurs migrants sur le portail e-Shram a reçu une grande attention depuis son lancement le 26 août 2021, a-t-il ajouté.

En près de 24 jours, plus de 1 crore de travailleurs se sont inscrits sur le portail, selon le communiqué.

Il s’agit de la toute première étape concentrée vers la génération d’une base de données complète des travailleurs non organisés de différents secteurs tels que la construction, la fabrication de vêtements, la pêche, le travail sur les concerts et les plates-formes, la vente ambulante, le travail domestique, l’agriculture et les secteurs connexes, les transports, etc.

Une proportion écrasante de travailleurs migrants sont engagés dans ces secteurs de travail.

Ces travailleurs migrants peuvent également désormais bénéficier de divers régimes de sécurité sociale et d’emploi en s’enregistrant sur le portail e-Shram.

Selon l’enquête économique 2019-2020, il y a environ 38 crores de travailleurs non organisés (UW) dans le pays, qui seraient ciblés pour s’inscrire sur ce portail.

Lors du lancement et de la remise ultérieure du site Web aux États, le ministre de l’Union du travail et de l’emploi et de l’environnement, des forêts et du changement climatique Bhupender Yadav et le ministre d’État Rameshwar Teli ont souligné que les États seront la principale agence pour mobiliser et enregistrer les non-organisés. les travailleurs du secteur de leur état/UT respectif sur le portail e-Shram.

Bhupender Yadav a également mentionné que ces données peuvent être utilisées par les gouvernements des États/UT pour la prestation de divers régimes de sécurité sociale aux travailleurs non syndiqués selon leur éligibilité.

En outre, Bhupender Yadav et Rameswar Teli, Apurva Chandra (secrétaire, Travail et emploi) et le commissaire en chef du travail (central) et d’autres responsables régionaux du CTC interagissent avec les travailleurs non syndiqués et les dirigeants des syndicats et des médias. Il s’agit de les sensibiliser aux caractéristiques et aux avantages du portail e-Shram récemment lancé pour la création d’une base de données nationale des travailleurs du secteur non organisés, a-t-il ajouté.

De plus, le CLC(C) a tenu cinq réunions de ce type pour soutenir l’exercice d’inscription et cela a été couronné de succès.

À ce jour, 1 03 12 095 travailleurs se sont inscrits sur le portail, a indiqué le ministère.

Parmi ceux-ci, environ 43% des bénéficiaires sont des femmes et 57% sont des hommes, a-t-il ajouté.

Cependant, jusqu’à présent, il n’y a eu aucune inscription du troisième sexe, a-t-il également ajouté.

Selon les dernières données, le Bihar, l’Odisha, l’Uttar Pradesh et le Bengale occidental sont à la pointe de cette initiative avec le plus grand nombre d’enregistrements.

Cependant, mettre ce chiffre en perspective doit être prudent. Les petits États et territoires de l’Union (UT) ont naturellement un nombre inférieur de main-d’œuvre enregistrée, a-t-il déclaré.

En outre, le ministère a déclaré que cette dynamique devait prendre de l’ampleur dans les États et les UT tels que le Kerala, le Gujarat, l’Uttarakhand, le Meghalaya, le Manipur, l’Arunachal Pradesh, le Ladakh, le Jammu-et-Cachemire et Chandigarh.

Cet enregistrement faciliterait la prestation et l’accessibilité à des programmes d’aide sociale essentiels et à divers droits destinés aux travailleurs du secteur et de l’emploi non organisés.

Si un travailleur est enregistré sur le portail e-Shram et rencontre un accident, il/elle aura droit à Rs 2 lakh en cas de décès ou d’invalidité permanente et Rs 1 lakh en cas d’invalidité partielle.

Le plus grand nombre de travailleurs enregistrés provient de l’agriculture et de la construction, étant donné le volume considérable de ces deux secteurs dans la création d’emplois en Inde, a-t-il déclaré.

En outre, des travailleurs de professions diverses et différentes comme les travailleurs domestiques et domestiques, les travailleurs du secteur de l’habillement, les travailleurs du secteur de l’automobile et des transports, les travailleurs de l’électronique et de la quincaillerie et les travailleurs des biens d’équipement, entre autres, se sont inscrits sur ce portail, a indiqué le ministère.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Share