Pokemon Unite est bien meilleur qu’il n’a le droit d’être

Pokemon Unite est un barnstormer dès la sortie de la porte.

Regarder sur YouTube

Le monde de Pokemon a été appliqué à de nombreux genres de jeux vidéo, mais je pense qu’il est assez juste de dire que seule une poignée d’entre eux ont été des succès fulgurants. Il y a bien sûr les RPG au tour par tour originaux. Il y a la simulation photographique de Snap et les aventures en réalité augmentée de Pokemon Go.

Ce ne sont pas seulement des succès, mais dans la plupart des cas, ce sont aussi des titres marquants – mais pour chaque jeu comme celui-ci, il y a quelque chose qui va plutôt bien – des énigmes, des combats et une multitude de filateurs d’argent mobiles. Pour être tout à fait honnête, je pensais que Unite serait comme ça – une bonne idée qui donnerait lieu à un spin-off bien mais légèrement tiède. Pas tout à fait un jeu Pokémon et pas tout à fait un MOBA, juste une petite combinaison fade des deux.

Mais tu sais quoi ? Pokemon Unite pourrait bien être un autre des moments incontournables de cette série. C’est peut-être le jeu Pokémon le plus important depuis Go.

L’idée de Unite n’est pas la plus grande secousse du génie éclair. En fait, c’est évident : des jeux comme League of Legends et DOTA 2 sont absolument énormes, alors pourquoi ne pas les adapter avec certains des personnages les plus appréciés du jeu vidéo ? Ces types de jeux nécessitent une distribution variée de personnages dotés de capacités extrêmement différentes et intéressantes – et Pokemon en a en abondance. C’est juste logique.

Ce n’est pas une garantie de succès, cependant. Le genre MOBA est compliqué et souvent déroutant et difficile à suivre pour les nouveaux arrivants. Une franchise comme Pokemon attirera certainement de nombreux nouveaux arrivants, ainsi que des joueurs plus jeunes ou plus occasionnels – et ce jeu doit être jouable confortablement sur des appareils à écran tactile. Unite obtient un laissez-passer haut la main sur tous ces fronts.

Le design intelligent se traduit par la manière dont il ne suit pas la structure traditionnelle du genre. Une différence thématique est que plutôt que de vous concentrer sur la destruction de la base de l’adversaire, vous marquez plutôt des points. Un débordement de points peut supprimer certains éléments de base, ce qui signifie que l’effet global est le même – mais les nombres absolus que vous devrez verser dans l’objectif pour avancer sont intrinsèquement plus faciles à comprendre. Cela correspond au cadre du jeu dans l’univers Pokemon, où Unite est l’événement sportif bien-aimé d’une région lointaine. L’un des meilleurs changements est également adapté à cela – une limite de temps stricte de dix minutes qui signifie que les matchs ne peuvent pas serpenter ou descendre dans une impasse sans issue. En fait, les matchs sont frénétiques et féroces, se terminant souvent bien avant l’expiration du temps imparti.

À certains égards, il est difficile de croire ce que ressent un Pokémon bien adapté à ce genre. Bien sûr, les diverses créatures non-joueurs que vous pouvez rencontrer et combattre sur la carte pour obtenir un avantage sont simplement des Pokémon sauvages, et bien sûr, au fur et à mesure que le match s’use, des variantes plus puissantes apparaissent. Cela ne fait que suivre. Le pouvoir fluctuant au fur et à mesure que votre personnage monte en niveau et devient plus puissant au cours d’un match semble tout à fait naturel pour la franchise, et le plaisir de voir un Pokémon évoluer vers sa prochaine forme en plein cœur de la bataille est juste… regardez, c’est bien , bien?

Tout cela concerne le sentiment général du jeu, mais il est également très agréable de jouer. Je suis le genre de personne qui a toujours été capable d’apprécier le défi et le plaisir dans le délicat ballet du chaos qu’est l’action MOBA – dans une certaine mesure, cela fait appel à ma nature d’amoureuse de RTS – mais en même temps, j’ai toujours eu du mal à entrer et à apprécier le genre en tant que joueur. Ce n’est pas le cas avec Unite ; il est bien profilé, pincé et rangé aux bons endroits pour le rendre éminemment accessible.

Le co-développeur TiMi sait ce qu’il fait et a une solide expérience dans la création d’énormes jeux mobiles. Cela fait que Unite propose une monétisation assez agressive – probablement le seul nuage sombre qui plane sur le jeu. Rien de tout cela n’est payant – c’est principalement cosmétique, et avec de nombreuses chances de gagner assez de devises pour acheter des choses gratuitement – mais c’est toujours avec impatience des brillants suspendus devant vous, désireux de vous faire ouvrir votre portefeuille .

Il y a une sorte de sous-entendus sinistre à certains de ces éléments, comme la façon dont vous pouvez déverrouiller des costumes pour Pokémon que vous ne possédez même pas, vous incitant ainsi à dépenser de l’argent pour déverrouiller ce Pokémon afin d’utiliser le costume. Vous savez juste qu’il y a des psychologues qui travaillent là-dessus, cherchant les meilleurs moyens d' »encourager » – c’est-à-dire de manipuler – les utilisateurs à dépenser plus. Cela me met mal à l’aise, tout comme dans certaines des monétisations ridicules que Niantic a déployées dans Pokemon Go. C’est moins idéal. Mais le jeu de base est au moins gratuit, et sera bientôt également sur mobile avec une progression multiplateforme.

Avec la facilité avec laquelle il est de se lancer dans un jeu rapide, je peux y voir un danger. Je me vois jouer sur le canapé, en mode portable de Switch, avec une télévision trash en arrière-plan. Je me vois jouer sur mobile. Je me vois devenir compétitif dans les modes classés. Je me vois dépenser de l’argent. Danger! Danger!

…et pourtant, le jeu est bon. Il y a beaucoup à aimer. Et c’est exactement ce qui m’est arrivé avec Pokemon Go et Genshin Impact, deux autres jeux gratuits bien conçus avec une monétisation effrontée mais pas tout à fait au-dessus de la ligne. Se pourrait-il que Pokemon l’ait encore fait? J’ose dire que The Pokemon Company a un autre record de revenus mobiles entre ses mains. Peut-être que les idées évidentes sont parfois les meilleures, après tout.

Share