Poutine lance des chars robotiques mortels dans les jeux de guerre en Biélorussie alors que l’Estonie craint une attaque russe | Monde | Nouvelles

Les troupes russes et biélorusses sont actuellement engagées dans des jeux de guerre massifs près des frontières européennes, qui devraient se terminer jeudi. Les exercices militaires « Zapad-2021 » impliquent jusqu’à 200 000 militaires, quelque 80 avions et hélicoptères, jusqu’à 15 navires et près de 300 chars, selon le ministère russe de la Défense. Moscou a présenté pour la toute première fois ses robots de combat Platform-M et ses nouveaux véhicules tactiques Sarmat-2, selon les médias russes.

Les robots de combat Platform-M, en particulier, sont des armes redoutables, qui sont armées de lance-grenades et d’une mitrailleuse, en plus d’être télécommandées.

Le dictateur biélorusse, Alexandre Loukachenko, était un observateur des jeux de guerre dimanche et a été photographié comme s’il était prêt au combat.

Une image publiée par l’agence de presse nationale Belta montrait le président vêtu d’un uniforme militaire vert et observant attentivement les exercices sur le terrain d’entraînement Obuz-Lesnovsky.

Plus tard, il a déclaré: « C’est l’un des événements d’entraînement les plus importants pour les forces armées, qui se déroule dans le contexte d’une agression hybride en cours par l’Occident contre la Biélorussie et la Russie. »

M. Poutine devrait inspecter les exercices militaires la semaine prochaine et les a qualifiés de « sensibles », compte tenu de l’activité accrue de l’OTAN dans la région.

Cependant, « Zapad-2021 » a semé la détresse parmi les membres de l’Otan qui bordent les frontières occidentales de la Biélorussie.

LIRE LA SUITE: Biden quitte l’UE entre les mains de Poutine après une rupture avec Merkel

À la suite de la crise ukrainienne en 2014, M. Poutine a averti qu’il utiliserait tous les moyens à sa disposition pour protéger les Russes vivant à l’étranger.

« Je tiens à préciser à tous : ce pays continuera à défendre activement les droits des Russes, nos compatriotes à l’étranger, en utilisant toute la gamme des moyens disponibles – des politiques et économiques aux opérations relevant du droit international humanitaire et du droit de soi. -défense », a-t-il déclaré lors d’un rassemblement d’ambassadeurs russes en juillet 2014.

Il a ajouté : « Quand je parle des Russes et des citoyens russophones, je fais référence aux personnes qui se considèrent comme faisant partie de la large communauté russe, ils ne sont peut-être pas nécessairement des Russes ethniques, mais ils se considèrent comme des Russes. »

Share